Mozilla Europe est-elle un groupe de pression contre le progrès scientifique ?

J’ai sursauté en découvrant la version française du site web de du navigateur web Mozilla Firefox proposée par Mozilla Europe. L’association française exprimerait-elle son opposition au progrès scientifique ? C’est ce que laisse entendre cette page dont la traduction française n’a aucun rapport avec l’original anglophone, transformant l’expression « 100% Organic Software » qui fait manifestement référence en anglais à l’écosystème vivant de la communauté de développeurs et d’utilisateurs du logiciel en propagande contre les organismes génétiquement modifiés (OGM) par une traduction française « Logiciel sans OGM ». Depuis quand l’association Mozilla Europe est-elle vouée à la promotion de l’obscurantisme ?

Version états-unienne : 100% Oganic Software

Version états-unienne : « 100% Oganic Software »

Pour mémoire, les OGM visent à modifier un organisme vivant dit « naturel » avec des gènes généralement issus d’autres organismes tout aussi « naturels » pour créer un nouvel organisme vivant. Alors que des pays industrialisés comme les Etats-Unis emploient ce type de procédé depuis plusieurs décennies pour améliorer la résistance des plantes aux parasites afin notamment de réduire l’utilisation des pesticides sur les récoltes, l’Europe, très en retard dans ce domaine, instaure un obscurantisme visant à provoquer la peur panique dont l’intérêt est tout simplement de servir de prétexte contre les importations de produits agroalimentaires américains en Europe. Ce n’est ni plus ni moins du protectionnisme.

Pour ma part, je connais bien peu de logiciels faits de la même manière. En effet, les logiciels sont fabriqués du début à la fin par des êtres humains, pas par une quelconque « mère nature » ou autre entité divine. Il s’agit donc de créations purement synthétiques. De plus, si organisme vivant il devait y avoir sur le web, cela ne concerne pas les navigateurs web, mais les virus et les vers dont les noms rappellent des organismes vivants du fait même de leur principe de fonctionnement, directement inspiré par la biologie. Par « sans OGM », la version française de Firefox se compare-t-elle à un virus ou à un vers ? Compte tenu de son mode de propagation à base de communication virale, Firefox est peut-être effectivement un virus ou un vers informatique ?

Version française : Logiciel sans OGM

Version française : « Logiciel sans OGM »

Mais allons plus loin dans la réflexion : puisque Firefox est un logiciel fabriqué par une large communauté qui prend du code source libre ici pour en greffer par là, ne jouent-ils pas, comme les scientifiques spécialisés dans les OGM à recomposer le programme (génétique ?) d’un être vivant, leur virus ou vers informatique, comme nous venons de le voir à l’instant, à base d’autres êtres vivants créés par la communauté ?

Par ailleurs, Firefox étant basé sur la licence GNU GPL, une licence dite virale, à savoir qu’elle contamine tous les logiciels qui exploitent le code source (ou génome ?) protégé par celle-ci, c’est-à-dire que tout logiciel utilisant un bout de code sous licence GNU GPL doit obligatoirement utiliser la même licence GNU GPL (contamniation virale) ou une licence compatible, cela n’indique-t-il pas là encore que Firefox se rapproche davantage d’un virus fait par la main de l’homme plutôt que d’un être vivant entièrement naturel, « 100 % sans OGM » ?

Enfin, rappelons ce que nous venons de voir tout au début : les OGM visent en premier lieu à protéger les plantes modifiées des maladies ou des parasites. C’est de là que vient l’amélioration du rendement des récoltes, les profits et… compte tenu de la réduction de l’utilisation des pesticides, contribue à la bonne santé des consommateurs. Si Firefox est 100 % sans OGM, cela implique-t-il qu’il est par conséquent vulnérable aux virus et maladies du monde extérieur et que par conséquent, mieux vaut ne pas l’utiliser, lui préférant un logiciel propriétaire, tels Apple Safari ou Opera, deux excellents navigateurs prorpiétaires (même si Safari utilise un moteur de rendu libre, Webkit, ce qui n’est pas le cas d’Opera), multiplateformes, stables, sécurisés, rapides et supérieurs sur bien des points à Firefox, quoi qu’en dise l’association obscurantiste ?

Bref, vous l’aurez compris, je trouve particulièrement douteuse la traduction française du texte original, allant à l’encontre la plus manifeste du message original. En aucun cas, ici, organic ne se traduit par 100 % sans OGM.

Comments

  1. Les OGM sont loin d’être un progrès scientifique, ne vous en déplaise. Elle n’ont qu’un seul but, garantir à moyen terme à Monsanto le monopole de la production alimentaire mondiale. Soit que vous êtes un employé de Monsanto qui on le sait soigne furieusement son image sur le net ou encore vous êtes un parfait abruti ce qui somme toute revient au même.

    Je ne vous salue pas.

  2. Salut à toi, le chat qui a une araignée au plafond ;)

    Je ne vais pas ergoter sur la traduction litigieuse, il semble clair qu’il y a là une erreur manifeste.

    Par contre j’aimerais revenir sur ce que tu qualifies légèrement de ‘protectionnisme’ (sic). Désolé mais une réflexion lancée de façon aussi désinvolte ne peut que dévoiler une méconnaissance patente d’un dossier pourtant gravissime. On peut, éventuellement, si on est atteint de ‘capitalistique aigüe’, y voir une tentative des lobbys pour protéger leur petit business agro-alimentaire, mais je pense (et je sais) qu’une entreprise comme Monsanto, leader mondial en matière de cultures ogm, a d’abord été un leader dans le secteur des pesticides (il l’est toujours d’ailleurs), du gaz orange (très coûteux) et j’en passe et des meilleures. Ces gens n’ont aucun intérêt à instaurer le climat dont tu parles.

    Ensuite, j’ajouterai que nombre de produits ogm n’ont pas encore pu être l’objet de tests poussés (quand c’est le cas et que les résultats sont mauvais, on étouffe de toute façon l’affaire – de la même manière qu’on ôte les enveloppes de subvention aux chercheurs qui dénoncent ces pratiques agricoles). De même, à longue échéance, on ne connaît pas les effets des ogm sur l’organisme humain. Est-ce là faire preuve de protectionnisme que de mettre en garde la population ? Vaut-il mieux se la jouer ‘St-Thomas » et attendre de voir si des gens meurent ou si les femmes enfantent des gosses à 3 yeux (je caricature volontairement).

    Enfin, pourquoi, à notre époque, sommes-nous obligés de rendre les plantes plus résistantes ? La nature n’a t-elle jamais été capable, pendant tous ces millions d’années, d’évoluer et de s’adapter ?

    Le problème ne vient pas des lobby (enfin, pas dans ce cas), mais bien d’une part de la façon dont sont régentées nos sociétés dites ‘industrielles’ ou ‘modernes’, c’est selon, et, d’autre part de l’incapacité d’une majorité de la population à faire preuve d’esprit critique. A la décharge de ces gens, regrettons aussi la façon dont on informe la masse.

    Bref, le débat vaut plus que dix lignes et dépasse de loin un simple qualificatif péjoratif.

    Bien à toi

  3. @Mithra : Les OGM sont un progrès scientifique évident : l’être humain est capable de prendre sur un organisme des propriétés particulières pour en faire profiter un autre organisme. Avant, on ne savait pas le faire, du moins de cette manière, et maintenant, on sait. Il s’agit indéniablement de progrès scientifique. En effet, avant, on procédait de même depuis plusieurs milliers d’années, mais au lieu de transférer des gènes avec des pipettes, on procédait par croisements.

    Pour ce qui est de « parfait abruti », je ne vous permets pas de m’injurier, d’autant que cela discrédite totalement votre argumentation (si argumentation il y avait dans vos propos).

    @Supercureuil : Nous sommes d’accord sur ce point, donc : la version française est sans rapport avec la version étatsunienne et en modifie le message original. J’ajouterai que Mozilla Europe n’a aucune légitimité à s’exprimer pour ou contre les OGM ou donner son avis explicitement ou implicitement sur des progrès ayant trait à la biologie. Il s’agit d’une association qui a une compétence informatique et qui compte sur ses innombrables contributeurs émanant essentiellement de la communauté de bénévoles ou entreprises commerciales qui ont des positions et avis qui peuvent être en contradiction avec le message dénigrant de la version française du site de Firefox envers les OGM. Or, par ses actions de communication, Mozilla représente de fait l’ensemble de ces développeurs et ne doit pas les entraîner de fait dans des débats hors sujet avec leurs contributions.

    Pour ce qui est des OGM, je préfère ne pas poursuivre dans cette voie, même si je l’ai provoqué. C’est un sujet polémique qui tient plus de la conviction et de croyances reposant sur la propagande que de faits.

  4. Ralphy,

    Je te rejoins sur ton analyse concernant Mozilla.

    En ce qui concerne les plantes, je comprends que tu ne veuilles pas en parler ;), sache seulement que les sources d’information dont je dispose sont pour beaucoup d’entre-elles, bien loin de la notion de propagande. J’ai une formation historique, je pense être capable de faire preuve d’un tant soit peu d’esprit critique à l’approche d’un témoignage, de quelque nature soit-il. Pareil pour les gens que je fréquente, qui sont pour certains des profs d’université.

    Ah, ces incrédules (lol)

    Bon, allez, le sujet est clos, je respecte et comprends ton choix de ne plus aborder ce thème qui n’a finalement rien à faire ici.

    Cordialement

  5. Je réagis rarement aux posts des blogs que je suis, mais là je ne peux m’empêcher…

    Je pense que tu fais fausse route sur les intentions de Mozilla Europe. Les OGM sont un véritable progrés scientifique, on est d’accord, mais ce progrés est dangereux s’il reste sous le contrôle des brevets. Business et altruisme ne peuvent cohabiter, ce qu’essayent de nous faire croire les multinationales qui gèrent d’une main de fer les OGM.

    Mozilla Europe, et qualifiant son navigateur « sans OGM » dénonce justement le côté breveté et commercial des autres navigateurs.

    « Nous sommes motivés par notre mission de promotion de l’ouverture, de l’innovation et des opportunités du Web plutôt que par des considérations commerciales comme les profits ou le prix de notre action »

    Rien a voir donc avec le côté « progrés scientifique » des OGM. En tout cas pour moi, le message est clair et juste.

  6. @Blaise : En effet, vue sous l’angle des brevets (logiciels) et considérant qu’il s’agit non pas d’une traduction, mais d’une adaptation libre, on peut à la rigueur admettre que Mozilla Europe met en avant sa philosophie d’ouverture à l’opposé des propriétés industrielles revendiquées par diverses sociétés commerciales, notamment celles liées à l’industrie agro-alimentaire. Néanmoins, cela reste tiré par les cheveux.

    Cela reste tiré par les cheveux parce qu’il s’agit tout de même d’une traduction du contenu étatsunien du site. Par ailleurs, la liberté et l’ouverture prônées par Mozilla ont des limites. Pour cela, je t’invite à découvrir ou à redécouvrir les conflits nés entre Mozilla et Debian concernant la marque déposée (donc pas libre) Firefox qui ont fini par donner naissance à IceWeasel. Tu découvriras ou redécouvriras alors que Firefox est moins libre que ce que laisse entendre Mozilla ou Mozilla Europe.

  7. Je suis a peu pres sur que Firefox ne prend auncunement position en faveur des OGM, c’est juste une traduction maladroite. Le terme anglais ‘organic’ est volontairement emprunte au domaine agricole, et n’a evidemment pas beaucoup de sens lorsqu’il est applique au software, mais le decalage est volontaire, et amusant… ce qui compte est qu’il suggere l’ouverture, la transparence, et de facon generale les bonnes pratiques respectueuses, caracteristiques que l’on attribue aux produits ‘organic’ (bio en francais).

    Maintenant, concernant la traduction, ‘sans OGM’ ne signfie pas la meme chose que ‘bio’, la realite est completement differente, mais on ne peut nier que pour une grande partie de la population, les deux termes n’ont pas des connotations tres differentes. Ainsi la traduction prend quelques libertes il est vrai, mais n’est pas completement denuee de raison, du moins au niveau d’un certain inconscient collectif.
    Seulement elle est basee sur une erreur, et quelle que soit sa position sur la culture des OGM, ne pas se peoccuper de faire la difference entre les deux termes traduit une certaine stupidite, oui mais je pense tout de meme que c’est involontaire.

  8. Blaise a tout compris, bravo.

    C’est un clin d’oeil évident destiné à faire appel à l’inconscient collectif, on aurait aussi pu traduire par ‘logiciels aux bifidus actif », ce qui est rigolo c’est que la page est là depuis des mois, qu’elle a été visitée par des dizaines de millions de visiteurs et que c’est la première critique (troll en fait) à ce sujet. Et quelle critique! Je suis étonné que l’auteur de ce blog ne soit pas non plus rentré en guerre contre la version américaine qui prône l’agriculture bio alors que l’agriculture industrielle traditionnelle nourrit une bonne part de l’humanité. Mozilla US voudrait elle affamer l’humanité?

    Allez, c’est du libre! Si vous avez des meilleurs suggestions de traduction, (surtout l’auteur du billet d’ailleurs) mettez les ici et j’enverrai l’URL aux traducteurs, on pourra même se réunir sur IRC pour améliorer le site, ça sera un poil plus productif et un poil plus dans l’esprit du libre que d’accuser Mozilla Europe d’obscurantisme et de nous chercher des motivations secrètes.

    Pascal

    Mozilla Europe

  9. Les OGM sont un progrès scientifique …. comme le nucléaire , le problème est de savoir si on maitrise le sujet , et comment on s’en sert . Ceux qui savent un peu comment ça marche savent aussi que ça n’est pas vraiment le cas , mais que comme on est pressés de faire des sous , si on peut dispôser d’une technique qui permet de ramasser quelques sous on se passera des connaissances fondamentales . Dire que les OGM permettent d’utiliser moins de pesticides est une grosse erreur ( je reste poli vis à vis de quelqu’un que je suppose avoir été trompé ) , c’est exactement le contraire , il ya actuellement principalement deux applications , 1/ l’OGM qui résiste a un herbicide qui permet d’en mettre davantage qu’avant ( le fabricant d’OGM est le fabricant d’herbicide ) 2/ L’OGM qui secrète son insecticide et qui , le faisant de façon continue , provoque l’apparition de ravageurs résistants , contrairement à la pulvérisation ciblée qui fait que la sélection est moins sévère . Documentez vous sur Monsanto , l’agent orange , l’hormone de croissance , la biodégradabilité du roundup , les essais fait sur des souris par des labos « indépendants », les risques de contamination , etc …Documentez vous sur les autres techniques qui permettent des augmentations de rendement ( symbioses , alternances , etc ..) et faites le bilan . Sachez qui paie , qui décide et qui informe ( je ne dirai pas abrutit ) le bon peuple , et faites vous votre idée , le sujet n’est pas si simple et demande un peu de temps . Comparé à ça , le sujet Mozilla me semble bien plus simple et innocent .AL

  10. Il semble que certains n’ont pas compris le message humoristique délivré…

    Sur le fond je pense que la recherche sur les OGM devrait être nationalisée et n’être réalisée qu’en mileu confiné.

    S’il en ressort des brevets exploitables et sans danger pour le consommateur et l’environnement, tant mieux.

    Mais ces brevets doivent rester la propriété des états.

    Ce n’est qu’à ce prix que les OGM peuvent constituer un progrès.

    Mais la parano des pro-OGM et des anti-OGM ne constitue aucun progrès.
    De la propagande issue des deux bords, rien ne peux sortir de bon.
    Ce qui est navrant c’est que ce sont des diplômés.

    Un petit CAP.

Speak Your Mind

*