Safari 3 pour Windows

Toile d'araignéeApple vient de mettre à disposition Safari 3, son navigateur web, en version bêta publique disponible en téléchargement. La version finale de ce navigateur web est attendue pour octobre 2007.

En soi, cette annonce ne révolutionne pas le monde du web, Safari étant un navigateur pour le moins confidentiel. L’originalité vient d’ailleurs. En effet, pour la première fois, Safari est aussi disponible en version Windows ! Et ça, c’est une nouveauté qui ravira tous les développeurs web.

Windows confirme donc sa place de plateforme de développement web, ou du moins d’assurance qualité, la plus complète du marché. En effet, on peut exécuter sous Windows les principaux navigateurs web du marché, avec, par ordre de popularité (d’après les visites effectuées sur le site Les perles du chat sur le mois de mai 2007 via Google Analytics) :

Et puisqu’une large part d’Internautes continue à utiliser Internet Explorer 6, et que faire exécuter les versions 6 et 7 de ce navigateur n’est pas aisé sur une même machine, Microsoft continue à distribuer gratuitement aux développeurs le logiciel de machine virtuelle Virtual PC 2007 avec un Windows XP pré-activé et, au choix, Internet Explorer 6 ou 7.

Pour en revenir à Safari, dont la vitesse d’affichage des pages web fort sympathique, cette version Windows me permettra enfin de corriger correctement les mises en pages des sites de mon réseau. En effet, certains comportent des artéfacts à l’affichage plus ou moins gênants avec ce navigateur qu’il n’est pas toujours facile d’identifier avec des services de capture d’écran non interactifs.

Comments

  1. Sauf que sous Linux on a également Firefox, Konqueror (qui possède le même moteur rendu que Safari) et Opéra.
    De plus, on a aussi IE 5, IE 6 et IE 7 (en béta) grâce à IEs4Linux : http://www.tatanka.com.br/ies4linux/page/Main_Page sans avoir besoin de machine virtuelle.
    Enfin, on a un certain nombre de logiciels libres comme virtualbox : http://www.virtualbox.org/ KVM, QEmu… qui permettent d’avoir une machine virtuelle.

    Windows n’est pas indispensable pour faire de l’assurance qualité web.

    D’ailleurs, le développement de sites webs est un des secteurs de l’informatique où le système d’exploitation du développeur est le moins important, car le but du HTML est justement de faire abstraction de l’OS.

  2. En effet, GMCL2, Windows n'est pas indispensable pour faire de l'assurace qualité web. De plus, en effet, le développement web fait normalement abstraction du système d'exploitation. Là où dans un développement multi-plateforme habituel, on se focalise sur l'API, le système d'exploitation ou l'architecture matérielle de chaque plateforme, en web, on s'intéresse essentiellement au navigateur, car des différences subsistent, et ce, de manière non négligeable, y compris au niveau du système d'exploitation pour certains détails.

    Néanmoins, et si Linux permet un développement web tout à fait satisfaisant, je n'en reste pas moin convaincu que Windows est une plateforme plus adaptée pour réaliser les premiers tests de rendu, du fait que la majorité des utilisateurs utilisent le couple Windows et Internet Explorer pour naviguer sur le Net, parfois le couple Windows et Firefox. Toutes les autres configurations sont anecdotiques en comparaison de ces dernières.

    Aussi, si un choix devait se faire, mieux vaut privilégier les tests sur les plateformes les plus répandues en priorité, puis les compléter par des plateformes plus rares, mais tout à fait représentatives des usages des utilisateurs et dont Safari, utilisant un moteur de rendu propre, donc un moteur de rendu à tester séparément, est représentatif.

  3. Pour ma part, je passe d’abord par la case validation des pages webs via l’outil du w3c : http://validator.w3.org/ qui permet de détecter la plupart des problèmes qu’on pourrait avoir avec les navigateurs modernes qui respectent les standards du web (Firefox, Opera, Konqueror, Safari…). Il peut y avoir des différences de rendus si le moteur a un bug, mais elles sont rares par rapport aux hacks nécessaires pour IE, et surtout, quand il y a un problème de rendu, on peut le signaler aux développeurs du navigateur, contrairement à IE.

    Tu as raison de tester plus longuement le rendu du site avec IE 6, vu que c’est encore le navigateur majoritaire.
    Par contre, pour le développement de sites webs, Firefox a toute une panoplie d’extensions qui permettent de gagner du temps, notamment Firebug : https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/1843

    Je ne veux pas te convaincre que Linux c’est mieux que Windows, c’est seulement qu’il y a un panel d’outils intéressants intégrés par défaut pour le développement web afin de gagner du temps, c’est dommage de balayer ça seulement pour le rendu, que tu peux quand même avoir grâce à IEs4Linux.

    C’est comme si tu disais que tu allais développer sur un Celeron 1ghz avec 256 mo de ram et un écran 15 pouces, car la moyenne des configurations des internautes est celle là, alors que tu peux mesurer les ressources consommées et modifier la taille de la fenêtre.

    J’ai développé pour le Web pendant 5 ans sous windows, puis sous Linux depuis 4 ans pour le travail, le changement a été rude, mais au final, on s’y retrouve en terme de gain de temps.

  4. Je sens que tu es un adepte du "Windows, c'est nul, Linux, c'est bien !" Je caricature volontairement.

    Non, je ne teste pas d'abord la validité de mon code en cours de développement avec l'outil de validation du W3C. En effet, aucun navigateur actuel ne supporte à 100 % les normes proposées par le W3C, qu'il s'agisse d'Internet Explorer, Firefox, Opera ou Safari. Par ailleurs, quand il y a un bug de rendu, on peut le signaler à toutes les équipes, contrairement à ce que tu affirmes, et j'ai pu constater par moi-même que les équipes de développement des produits Microsoft sont attentives aux rapports de bugs des utilisateurs.

    Par ailleurs, si je ne peux que t'accorder qu'il existe d'excellents outils d'aide au développement intégrés à Firefox, il en existe aussi pour Internet Explorer.

    Enfin, si je ne développe pas avec un moniteur 15", même si mon poste consacré au développement web est ancien, je tiens compte des résolutions d'écran des utilisateurs, et constate qu'un site qui tient sur un affichage de 800×600 n'est pas toujours exploitable dans cette résolution, la mise en page étant souvent adaptée pour des résolutions très supérieures sur de nombreux sites. Il est donc parfois bon de tester son site sur un terminal susceptible d'être utilisé par les visiteurs. Parmi ceux-ci, il y aura sans doute de nouveaux paramètres à prendre en compte, comme l'affichage sur un téléviseur via une console de jeux vidéo, par exemple, où une partie de l'affichage est rogné, certaines couleurs bâvent et les caractères de petite taille sont illisibles.

    Enfin, quel que soit le système utilisé pour développer un site web, le principal est qu'il soit fonctionnel, ergonomique et pourquoi pas, tant qu'on y est, joli. Non ?

  5. Non, ce n’est pas le fait que tu travailles sous windows qui me pose un problème, c’était le fait de dire que c’est la plateforme de développement web la mieux adaptée qui m’a fait tiqué, alors que je n’ai pas l’impression que tu utilises régulièrement un Mac ni un Linux pour comparer, non ?

    En ce qui concerne le respect des normes HTML, ecmascript (javascript) et CSS, en effet, aucun navigateur ne couvre pas encore à 100% toutes ces normes.
    Mais là où il y a une grande différence entre IE et les autres, c’est qu’on peut réellement agir pour qu’ils améliorent le support des normes.
    Un exemple, c’est le CSS. S’ils lisent les rapports de bugs des développeurs, expliquent moi pourquoi un certain nombre de sites existent pour lister les problèmes d’IE avec CSS, par exemple : http://www.positioniseverything.net/explorer.html et http://css.tests.free.fr/deboguer_css_msie.php ?
    Alors que chez Firefox, par exemple, à chaque fois que tu rapportes un problème, tu peux suivre ce qui se passe, qui va le traiter, à quelle version la correction sera appliquée. Un exemple : https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=323028 Tu as le même type d’outil chez konqueror http://bugs.kde.org/ Safari : http://bugs.webkit.org/ et Opera https://bugs.opera.com/wizard/
    Ce n’est pas une garantie que cela soit corrigé, mais au moins, tu peux suivre ce qu’il se passe et tu peux même proposer un correctif pour Firefox, konqueror et safari.

    Tout ça pour dire c’est utile de valider son code HTML, car même si actuellement ça ne garanti pas à 100% que ça fonctionne dans tous les navigateurs, ça permet de réduire les problèmes d’affichage, donc de gagner du temps, car les navigateurs tendent à respecter intégralement les normes du w3c, même IE qui a fait des progrès avec IE7.

    Si tu as des noms d’outils pour débuguer avec IE que tu utilises, je suis intéressé.

    Je suis d’accord avec toi sur tes deux derniers paragraphes, l’important c’est de se mettre à la place de l’utilisateur et d’avoir un système de développement fonctionnel, ergonomique et joli, et c’est actuellement le cas pour tous les OS, que ce soit Windows, Mac Os X et Linux.

    Si tu avais commencé l’informatique sur Mac, tu aurais pu aussi dire que c’est la plate-forme de développement idéale vu qu’il y a firefox, safari et internet explorer depuis des années ;-)

  6. GMCL2, en matière d'aide au développement, il existe diverses extensions pour Internet Explorer que tu trouveras ici.

    Si je ne m'abuse, l'équipe de développement d'IE avait été réquisitionnée pour l'interface graphique de Windows Vista, à une époque, ce qui l'avait rendue moins réactive à ce moment-là. Par la suite, elle s'était posée une question capitale : faut-il corriger tous les défauts d'interprétation des standards web définis par le W3C au risque de voir un grand nombre de sites web ne plus fonctionner correctement avec le nouveau navigateur, ou bien faut-il en conserver certains pour garder une compatibilité ascendante ?

    L'un des bugs qui m'agace prodigieusement avec Internet Explorer, c'est sa mauvaise interprétation de la largeur d'un bloc au regard des valeurs de margin, padding et border. Cela étant, en utilisant plusieurs blocs imbriqués et en définissant ces divers paramètres séparément, on trouve une solution respectueuse des normes et de l'ensemble des navigateurs. Cependant, de nombreux sites nont testés uniquement avec Internet Explorer et modifier ce comportement pourrait casser totalement leur mise en page.

    Microsoft a un important historique de suivi des produits, notamment en matière de compatibilité ascendante. Chaque nouveau logiciel essaye de préserver cette compatibilité de sorte que les utilisateurs existants de l'ancienne version ne se voient pas pénalisés ou déboussolés. Il aurait été particulièrement gênant que Microsoft sorte un logiciel incompatible avec la majorité des sites (qui, s'ils sont spécifiques à Internet explorer, ne sont que rarement réalisés pour l'être pour une version donnée de ce navigateur).

    Cela étant, il existe des bugs spécifiques à Internet Explorer qui n'ont pas lieu d'être. Parmi ceux-ci, le PNG. Si Microsoft a bel et bien ajouté la gestion des images PNG translucides (transparence variable), les couleurs des PNG sont interprétées différemment que les mêmes couleurs d'une image équivalente au format GIF ou JPEG. Ainsi, il est difficile de réaliser des habilalges de sites mêlant images PNG avec d'autres formats d'images (GIF ou JPEG), car il existe une différence à l'affichage dans les nuances des couleurs utilisées. Aussi, soit on modifie la couleur du PNG pour qu'elle soit équivalente à l'affichage sous Internet Explorer, aux GIF et JPEG voisins, et dans ce cas, la différence de ton apparaît sur les autres navigateurs, soit on préserve la différence sous Internet Explorer, et celle-ci n'apparaît pas sous les autres navigateurs. Ce qui me gêne, c'est que le PNG compresse mieux les images à qualité égale que le GIF et on ne peut malheureusement pas l'utiliser, du fait de ce bug d'affichage…

    Quoi qu'il en soit, je persiste à croire que Windows est l'une des meilleures (sinon la meilleure) plateformes de développement web, disposant de la plupart des navigateurs du marché représentant la quasi-totalité des utilisateurs, et dispose d'outils de développement tout à fait convainquants, que ce soit en matière de web ou autre.

    Pour en revenir à Safari 3 Bêta, j'ai noté des bugs d'affichage particulièrement gênants. En principe, une version bêta ne comporte pas de bugs graves connus, mais ici, une simple page de texte avec des attributs basiques peut poser des problèmes d'affichage… Une version prématurée, donc. Attendons la suivante pour l'exploiter réellement…

  7. merci pour le lien, je ne connaissais pas ce site web.

    Oui, en effet, il y a un certain nombre de problèmes, comme le fait que Outlook 2007 n’utilises plus IE pour le rendu des e-mail mais Word, c’est un casse-tête quand on veut faire une newsletter HTML avec plusieurs éléments.

    Tu pointes du doigt ce qui est le plus génant, des bugs très visibles pour les développeurs ne sont pas corrigés, car ce n’est pas perçu par l’utilisateur, Microsoft n’a pas d’intérêts économiques à les corriger vu que cela ne change pas les ventes.

    Linux n’est pas parfait, mais le fait de pouvoir agir sur le développement du système est rassurant, surtout quand on est dépendant de l’ordinateur pour pouvoir travailler.

    Pour Safari, ce n’est pas sûr que le navigateur sous Mac et sous Windows aura le même rendu dès les premières versions, même si c’est l’objectif d’Apple, car à ma connaissance Webkit qui est le moteur de Safari passe par Aqua, la partie qui dessine l’interface sous Mac. Or Aqua est très dépendant de Mac OS X. Je ne sais pas s’ils ont porté aqua ou adapté Webkit aux librairies graphiques de windows, mais dans les deux cas, ce n’est pas une mince affaire, pour avoir vu comment Qt (toolkit graphique) http://fr.wikipedia.org/wiki/Qt fait en sorte d’avoir le même rendu sous mac, windows et linux. Rien que le fait d’écrire du texte peut vite devenir un casse tête pour avoir le même rendu, car les primitives pour dessiner n’ont pas forcément le même comportement.

Speak Your Mind

*