Pourquoi Windows Internet Explorer ?

Personnellement, j’avoue avoir été séduit par Internet Explorer 7 (dont la version définitive n’est pas encore disponible à l’heure actuelle). D’abord, j’ai été séduit par sa nouvelle ergonomie. Ensuite, j’ai été séduit par son nouveau rendu. Enfin, j’ai été séduit par ses mécanismes de protection de l’utilisateur. Voyons voir tout ceci plus en détail.

Une ergonomie améliorée

Il faut avouer que l’ergonomie de cette nouvelle mouture d’Internet Explorer a été pas mal remaniée. Plusieurs points semblent essentiels, tels que :

  • la disparition (par défaut) de la barre de menus, celle-ci étant toujours accessible via les raccourcis claviers, permet de gagner un espace d’affichage non négligeable sans perte en fonctionnalités ;
  • la fusion des boutons « page suivante » et « page précédente » sous un bouton unique rassemblant un historique de navigation commun permet là encore de gagner de l’espace d’affichage tout en restant étonnamment intuitif ;
  • l’intégration d’un moteur de recherche dans l’interface, reprenant ici clairement une idée de l’équipe de Firefox tout en l’étandant de manière originale et astucieuse, puisqu’il est désormais possible de consulter plusieurs moteurs de recherche, le bouton de validation servant aussi de menu déroulant permettant de choisir de manière très intuitive le moteur de recherche à utiliser ;
  • la gestion des onglets, une autre idée empruntée à Firefox, est ici exemplaire, permettant même l’affichage de l’ensemble des pages web ouvertes sous forme d’une mosaïque de vignettes ;
  • l’ajout de plusieurs boutons associés à des fonctions fréquemment utilisées (comme atteindre sa page d’accueil, ajouter ou consulter les favoris, imprimer la page, etc.) à des emplacements accessibles et discrets ;
  • le support natif des flux RSS, facilitant l’abonnement aux blogs (notamment).

En somme, le prochain Internet Explorer offre plus de fonctionnalités essentielles à portée de clic, rendant l’interface aussi compacte qu’intuitive.

Un rendu plus fin

Le rendu des pages web a été lui aussi amélioré. Désormais, Internet Explorer intègre la technologie ClearType permettant de tripler la résolution horizontale des écrans LCD.

Il faut savoir que chaque pixel d’un écran LCD est physiquement composé de trois diodes, une rouge, une verte, une bleue (RVB), qui, combinées, donnent la couleur résultante. Le noir est obtenu en éteignant les trois diodes, alors que le blanc est obtenu en allumant les trois à leurs valeurs maximales. Toutes les autres couleurs sont obtenues en jouant sur l’intensité lumineuse de chacune de ces diodes pour chaque pixel de l’écran. Jusque-là, rien que du très classique.

La technologie ClearType part du postulat que les diodes RVB sont placées côte à côte pour chaque pixel. En somme, on peut considérer que chaque écran est composé de trois fois plus de pixels par ligne horizontale, et que le premier pixel est rouge, son voisin suivant est vert, puis le pixel suivant est bleu, après quoi les pixels qui suivent sont respectivement rouge, vert, bleu, puis de nouveau rouge, vert, bleu, etc. Puisqu’on peut affecter une valeur lumineuse à chacun de ces « sous-pixels » indépendamment, on peut s’en servir pour ajouter un effet d’anti-aliasing assez intéressant.

Une nouvelle fonctionnalité particulièrement pratique à tous ceux qui ont parfois des difficultés à lire certains textes trop fins sur les pages web : une possibilité de zoom est désormais accessible par un simple clic. Alors qu’il était possible, jusqu’à présent, et dans une certaine mesure, de changer la taille des caractères affichés sur un site web, cette nouvelle fonctionnalité de zoom permet désormais d’agrandir ou de réduire la page affichée dans son ensemble, à savoir les textes, les images, ainsi que l’ensemble de la mise en page. Cette nouvelle fonctionnalité améliore sensiblement la lisibilité, l’accessibilité et le confort de l’ensemble des pages web, et ce même si le webmaster n’a fait aucun effort dans ce sens.

D’autres améliorations ont été réalisées, comme le support des images PNG translucides, permettant notamment l’utilisation de smileys jouissant d’un traitement d’anti-aliasing intégrés, ou bien d’autres effets de traitement multi-couches des images. Quelques améliorations au niveau du respect des standards du web ont été faites, améliorant notamment le support de certaines fonctionnalités CSS, mais sans pour autant corriger tous les défauts de la précédente version du navigateur. Si cela ne devrait en rien gêner les utilisateurs, les développeurs web devront donc toujours utiliser des astuces de Sioux pour garantir une bonne interopérabilité de leurs sites sur les divers navigateurs en tenant compte des défauts et incompatibilités de chacun.

Une sécurité accrue

Cette version à venir d’Internet Explorer est aussi plus sécurisante pour l’utilisateur :

  • un mécanisme anti-popup limite sensiblement l’affichage de fenêtres parasites ;
  • les sites sécurisés sont signalés par une icône apparaissant désormais à proximité de l’adresse de la page web ouverte, et non plus par une discrète icône dissimulée la barre de statut au bas de la fenêtre comme précédemment, facilitant l’identification des sites cryptant les données échangées (tels les mots de passe de connexion ou encore les informations de paiement en ligne) ;
  • les sites aux certificats erronnés sont clairement affichés par une page de mise en garde, ainsi que la mise en évidence graphique par un affichage de l’adresse de la page sur fond rouge ;
  • les sites dangereux (comme ceux connus pour faire du phishing) sont automatiquement détectés dans une base de données centralisée.

Par ailleurs, le document Symantec Internet Security, Threat Report, Trends for January 06–June 06 (merci à Nuilok) indique qu’Internet Explorer 6 n’était pas le logiciel le plus vulnérable aux attaques, mais le plus attaqué :

Microsoft Internet Explorer was the most frequently targeted Web browser, accounting for 47% of all Web browser attacks.

[…]

Mozilla browsers had the most vulnerabilities, 47, compared to 38 in Microsoft Internet Explorer.

Il n’y a aucune raison de croire que cette tendance change à l’avenir, Internet Explorer restera ainsi l’un des navigateurs web les plus sécurisés actuellement disponibles, ainsi que celui qui veille à la sécurité des utilisationsplus de dommages annexes liés à son utilisation par des utilisateurs peu avertis des dangers du Net.

Conclusion

Internet Explorer 6 commençait à devenir pour le moins vieillot. Le laxisme de la part de Microsoft en matière de mises à jour avait d’ailleurs permis à son principal concurrent, Mozilla Firefox, d’émerger, puis de grignoter des parts de marché conséquentes. D’après l’étude Firefox – Septembre 2006, publiée par Xiti Monitor, Firefox a encore gagné des parts de marché cet été, passant à 21,9 % des parts de marché en Europe, le continent le plus enthousiaste vis à vis du navigateur open source.

Une autre étude, Internet Explorer 7 et Firefox 2 : le duel des Bêta en France, étudiant l’évolution de la pénétration de marché des versions bêta des deux navigateurs principaux du marché français, montre une nette progression des utilisateurs du prochain Mozilla Firefox 2, à paraître la nuit prochaine (heure de Paris), Internet Explorer 7, laissant supposer que la perte des parts de marché d’Internet Explorer risque de se poursuivre au profit de Mozilla Firefox. Cependant, cette extrapolation est sujette à caution, car les utilisateurs de Firefox sont souvent plus enthousiastes à installer par eux-mêmes de nouveaux logiciels. Or, Internet Explorer 7 sera installé sur l’ensemble du parc de machines à base de Windows lors d’une prochaine mise à jour, souvent automatique, du système d’exploitation.

Quoi qu’il en soit, je suis un utilisateur d’Internet Explorer séduit et satisfait. Bien sûr, en tant que webmaster, je me dois d’installer les principaux navigateurs du marché pour tester mes sites. Néanmoins, j’ai déjà opté pour Internet Explorer 7 comme navigateur préféré.

Comments

  1. Martin audebert christian says:

    Encore un article de reference de ce bon vieux martin. A noter, pour IE7, qu'un excellent add-on, IE7Pro existe, et propose,  entre autre, une fonctionnalité gesture pour les faineants de la souris comme moi, ainsi que d'autres petites fonctionnalités que je vous laisse découvrir ici http://www.ie7pro.com/ il est tellement bon et stable (selon mon expérience), que je l'ai installé partout. Bravo martin, continue.!!

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.