Gandi Hébergement lance officiellement son offre d’hébergement de VPS

Gandi, connu en France essentiellement pour son activité de bureau d’enregistrement de noms de domaines, vient de finaliser son offre d’hébergement à base VPS (Virtual Private Server ou Serveur Privé Virtuel) et dévoile enfin son offre commerciale, après neuf mois de beta tests et trois mois après la mise en production d’une nouvelle architecture de stockage.

Solution matérielle

Les serveurs physiques employés par Gandi pour son offre de virtualisation sont des Dell PowerEdge R905 avec quatre processeurs AMD Operon quatre cœurs, 16 Go de mémoire vive DDR2, disques SAS montés en RAID-60 et enfin une connexion réseau en 2×1 Gbps.

Solution logicielle

Les serveurs fonctionnent à base d’un hyperviseur Xen pour garantir une répartition optimale des ressources selon les clients hébergés sur la même machine physique. Cet hyperviseur très réputé permet l’installation de l’une des nombreuses distribution Linux (dont les distributions CentOS, Debian, Fedora, Mandriva, OpenSuse, Ubuntu) proposées par Gandi pour les habitués des serveurs dédiés, ou bien encore d’opter pour la solution Gandi AI (pour Gandi Auto Install) qui propose de configurer automatiquement un système d’exploitation comportant l’ensemble des outils nécessaires, ni plus ni moins, au bon fonctionnement de l’application.

Concernant Gandi AI, régulièrement, de nouvelles extensions sont développées par les équipes de développement de Gandi pour rendre son offre encore plus complète afin de répondre aux divers besoins en hébergement web sans imposer la complexité d’un serveur dédié complet. Les directions de développement se basent sur les requêtes des utilisateurs via une wishlist dédié qui complètent au fil du temps une offre déjà bien fournie.

Virtual Private Server (VPS) proposé

Un VPS proposé par Gandi, à la discrétion du client, peut comporter de 1 à 16 parts, chaque part correspondant à :

  • 1/64 de la puissance processeur (l’équivalent de 300 MHz mono-core) ;
  • 256 Mo de mémoire vive ;
  • 512 Mo de swap ;
  • 5 Go d’espace disque disponible sur RAID-60 ;
  • 5 Mbps de bande passante (avec trafic illimité) ;
  • 1 adresse IP.

Chaque serveur physique, découpé en 64 parts, en réserve 4 parts à l’hyperviseur Xen, de sorte que seules 60 des 64 parts sont louées aux clients.

Tarifs

L’un des points intéressants de cette offre de VPS est sa flexibilité. Ainsi, l’on peut ajouter et retirer les parts d’un VPS à loisirs, avec des tarifs qui s’adaptent à l’utilisation.

Tarifs hors promotion

La nouvelle offre d’hébergement de Gandi propose les tarifs suivants :

  • 12 € HT (14,35 € TTC)/part/mois pour la base d’un règlement mensuel ;
  • 10 € HT (11,96 € TTC)/part/mois pour un règlement annuel.

A cela, si vous souhaitez d’un espace disque additionnel, comptez :

  • 0,20 € HT (0,14 € TTC)/Go/mois supplémentaire ;
  • 0,10 € HT (0,12 € TTC)/Go/mois supplémentaire sur volumes (au moins 500 € HT d’achats chez Gandi sur les 12 derniers mois).

Tarifs de lancement

Une période de promotion est fixée jusqu’au 31 décembre 2008 avec les tarifs suivants :

  • 10 € HT (11,96 € TTC)/part/mois pour les nouveaux clients en hébergement ;
  • 6 € HT (7,72 € TTC)/part/mois pour les clients de la phase beta.

Avis

L’offre de Gandi correspond au marché actuel en matière de virtualisation de serveurs. Du fait de la virtualisation, elle a l’avantage sur un serveur dédié (physique) de ne pas imposer à son administrateur la gestion des pannes matérielles, celles-ci étant prises en charge par l’infrastructure de l’hébergeur du VPS, le serveur virtuel migrant sur une autre machine physique en cas de problème.

Cependant, même si elle est largement plus sécurisée, elle est aussi plus onéreuse que les serveurs dédiés d’entée de gamme, qu’il s’agisse des gammes proposées par Dedibox ou OVH. C’est d’autant plus vrai que ce dernier propose une offre originale meilleur marché, le RPS (Real Private Server) qui propose une puissance de calcul et une capacité mémoire très largement supérieurs à une unique part du VPS pour un prix pourtant inférieur. Certes, dans ce cas, les possibilités d’évolution sont moindres en comparaison.

Enfin, si l’offre de virtualisation de Gandi n’a rien de révolutionnaire sur le marché de la virtualisation déjà très encombré et initié par Amazon, elle reste tout à fait intéressante, d’autant que l’emplacement géographique (Paris, France) et la connectivité du réseau de Gandi (bande passante, ping) sont excellents lorsque l’on vise des services à destination du public français ou européen.

Comments

  1. Amen a aussi lancé une offre de serveur privé ( il s’agit comme chez Gandi d’un serveur virtuet). Le prix d’entré et vraiment pas cher 5€ HT/mois. Bon à ce prix là on est limité à 256Mo de RAM (garantie) mais pour le même prix qu’un henergement partagé c’est interessant.
    Par contre ils limitent le nombre de nom de domaines pointant sur le serveur à 10, pour avoir un nombre illimité il faut passer à la tranche supérieure….
    256Mo de RAM, quelqu’un sait si ça permettrait de faire tourner un Drupal avec une vingtaine de modules (rien que des classiques) ?

  2. Ne sont pas le seul, Netciel, lancé un modèle configurable de 4,5 € il accepte un environnement graphique dent le model plus avance

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.