SEO : Conseil aux webmasters de la part des moteurs de recherche

Graphique montrant une rapide montée en flècheConseils officiels en référencement

Chaque moteur de recherche prodigue des conseils aux webmasters visant à améliorer leur positionnement dans les résultats de recherche. En fait, de nombreux webmasters et référenceurs le savent bien, mais dans la réalité, bien peu de monde les a réellement lus et compris. Or, pourtant, il s’agit d’un premier pas indispensable quand on souhaite améliorer la visibilité et l’audience de son site web sur Internet. Car avant de chercher des astuces de sioux, voire braver l’interdit, il est important de lire les conseils aux webmasters provenant de la source, en l’occurrence des responsables des moteurs de recherche, pour comprendre ce qui est bon et de ce qui ne l’est pas avant de se lancer dans l’aventure d’un référencement en toute connaissance de cause.

Or, justement, ces conseils sont en accès libre sur Internet et tout un chacun est invité à les consulter aux adresses suivantes :

Notez bien que les conseils ne se limitent pas aux seules pages indiquées ci-dessus, les pages indiquées n’étant que des points d’entrée sur l’ensemble des conseils à lire pour une bonne compréhension.

Principes de base en référencement

Si chaque moteur de recherche propose ses propres conseils spécifiques pour améliorer le positionnement d’un site web, il reste tout de même des généralités communes. Le mot d’ordre principal est de multiplier des liens hypertexte depuis les sites web tiers vers le vôtre. Mais attention ! Pas n’importe comment.

Conseils de base en référencement

Pour améliorer le référencement d’un site web, il faut :

  • posséder un site web accessible publiquement en ligne (croyez-moi ou non, cela n’est pas évident pour tous, aussi, je préfère rappeler l’évidence) ;
  • viser les êtres humains en restant compatibles avec les robots d’indexation (et non l’inverse) ;
  • fournir du contenu original et intéressant qui comporte les mots-clés tapés par les humains dans les moteurs de recherche susceptibles d’être intéressés par le contenu proposé ;
  • promouvoir son site web auprès de webmasters tiers en vue de leur proposer de parler de votre site et de placer des liens vers celui-ci.

Erreurs à éviter en référencement

A moins que vous ne vouliez vous faire déclasser, voire bannir des résultats de recherche, évitez de :

  • créer des pages satellites au contenu généré automatiquement ou à base de contenu dupliqué (comme du charabia inintelligible à base de mots-clés spécifiques, la republication de catalogues d’affiliation, de flux RSS de blogs, etc.) ;
  • créer des contenus cachées visant à méprendre les robots d’indexation quant au contenu réel des pages (comme des textes blancs sur fond blanc, des liens invisibles et autres redirections automatiques douteuses) ;
  • mettre en œuvre des techniques visant à augmenter artificiellement la popularité d’une page (comme l’achat de liens ou l’échange de liens avec des sites sans rapport avec le vôtre) ;
  • exploiter des techniques de spam (de blogs ou de forums notamment).

Conclusion

Quand vous aurez acquis toutes les techniques de base en matière de référencement qui reposent essentiellement sur le bon sens et la courtoisie, vous pourrez ensuite vous attaquer aux astuces plus pointues

Néanmoins, si votre site présente un caractère professionnel, envisagez de faire appel à un professionnel du référencement en exigeant qu’il s’engage par contrat, en plus de de garantir des résultats, à respecter les conseils aux webmasters exigés par les moteurs de recherche. Dans ce cas, notez aussi qu’un professionnel en référencement ne doit en aucun cas vous réclamer un lien retour vers son propre site ou son réseau de sites. En effet, c’est à lui d’assurer votre promotion, et non l’inverse.

Comments

  1. Petite remarque : un pro du référencement ne peut pas garantir de résultats, ou alors il n’est pas sérieux…

    Olivier

  2. En principe, effectivement, on ne peut pas garantir de résultat. Néanmoins, un pro du référencement peut prendre le risque d’échouer sur lui, à savoir qu’en cas de résultats non tenus (et on sait tous ce que veulent les clients), le pro ne se fait pas payer.

  3. OK donc on semble bien d’accord. Moi je trouve plus correct de facturer « à la performance » : on ne garantit pas de résultats (car c’est mentir au client de dire qu’on peut le faire à coup sûr) mais on doit tout faire pour en obtenir des bons.

    Au passage, je trouve ton blog sympa depuis que je le suis via RSS depuis quelques mois.

    Olivier

  4. @Un référenceur professionnel ;-) : Oui, nous sommes tout à fait d’accord : par garantie de résultat, j’entends bel et bien une facturation à la performance.

    Tu as bien raison de noter d’insister sur cette nuance, car effectivement, personne, mêmes les employés des sociétés éditant les principaux moteurs de recherche, ne peuvent garantir une quelconque position au sein des pages de résultats. Les pages de Conseils aux webmasters susmentionnées indiquent tout cela, éventuellement sur les pages connexes de ces sites à destination des webmasters.

    Pour ce qui est des flux RSS, je sais que la plupart des lecteurs de blogs via des agrégateurs préfèrent pouvoir lire l’intégralité des billets. Je tâcherai de trouver une solution pour leur permettre d’y accéder ainsi. Cependant, je suis très agacé de voir le contenu de mes sites pillé par des professionnels de la contrefaçon qui font tout leur possible pour créer des pages satellites automatiques dans le but d’améliorer leur référencement sans contrepartie pour les auteurs, d’autant qu’une partie non négligeable de ma société dépend directement de l’originalité publié sur mes sites (non, Une araignée au plafond ne fait pas partie de mes gagnes pains, du moins pas encore, malgré l’ajout très récent d’un petit espace publicitaire). Bref, dès que je trouve une solution viable, je publierai l’intégralité de mes articles dans les flux RSS.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.