SEO : Google indexe désormais les animations Flash

Adobe Flash (logo)Adobe permet à Google et Yahoo! d’interpréter du Flash

Adobe annonce travailler avec Google et Yahoo! pour fournir aux deux principaux moteurs de recherche du web une technologie de recherche permettant d’extraire du contenu texte depuis des applications en Flash en vue de l’exploiter dans l’indexation des pages web. Jusque-là, en effet, le contenu Flash était ignoré par les moteurs de recherche, dans la mesure où ce type de contenu est fait à base de dessin vectoriel (y compris pour le texte) et d’interaction, d’où la difficulté d’identifier le contenu à référencer.

Informations indexées depuis Flash

Désormais, il faut donc compter sur cette information dans la réalisation de sites web qui deviennent indexables même lorsqu’entièrement réalisés en Flash. Enfin… avec quelques limites. En effet, si un site ne Flash comporte qu’une unique adresse URL, les moteurs de recherche ne pourront pas donner accès à une partie spécifique du site, mais juste à son accueil. A ce propos, les URL sont en principe correctement extraites, de sorte qu’il est possible de compter sur Flash pour créer des liens à valeur ajoutée aux yeux des moteurs de recherche.

Informations non indexées depuis Flash

Cependant, tous types de contenus ne sont pas correctement indexés, comme les textes apparaissant sous forme d’images (et non de vecteurs), les vidéos, ou encore des textes écrits de droite à gauche (comme l’hébreu ou l’arabe), et certains codes JavaScript lançant les applications Flash peuvent ne pas être correctement interprétés par les moteurs de recherche.

De plus, les éléments externes chargés depuis Flash sont référencés comme des éléments externes (contenus HTML, XML, etc.) et non comme faisant partie de l’application Flash.

Conclusion

Il faudra faire attention, dans les sites actuellement en ligne et ceux à réaliser dans le futur, au contenu Flash. En effet, alors que le texte intégré dans ces applications n’avait aucune importance jusqu’à présent, cela va influer sur les résultats de recherche à venir. Par conséquent, des textes tels que « chargement en cours » et autres « accueil » devront être remplacés par des textes à plus forte valeur ajoutée et représentatifs du contenu présenté, à savoir aussi étudiés d’un point de vue du référencement que peuvent l’être les pages HTML.

Par ailleurs, puisque les contenus externes chargés par le Flash sont indexés séparément, il faudra veiller à les protéger si leur découverte depuis un moteur de recherche n’a aucune valeur ajoutée, mais « mange » inutilement des places dans les résultats de recherche.

Enfin, on notera sans doute le grand absent de cette annonce : Microsoft. En effet, la société de Steve Ballmer ne semble pas faire partie des premiers servis par Adobe, alors qu’en principe, Microsoft fait son possible pour améliorer sa technologie de recherche Live Search, y compris par sa proposition de rachat avortée de Yahoo!.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.