Compte-rendu de l’Open Coffee de Web 2 Rennes du mois d’août 2008

Période de vacances

Il faut croire que le mois d’août est l’occasion de souffler pour tous, y compris dans le domaine des startups du web, et que nombreux sont les entrepreneurs qui profitent de la période estivale et plus précisément de la période la plus chaude de l’année pour partir en vacances, recevoir des amis, ou tout simplement se changer les idées pour mieux redémarrer à la rentrée. En effet, hier, nous n’avons été quatre à cette session du mois d’août 2008 de l’Open Coffee de Web 2 Rennes, contre une bonne quinzaine habituellement.

Open Coffee de Web 2 Rennes

Pour ceux qui découvrent le concept, indiquons que Web 2 Rennes, une association très informelle, organise en chaque début de mois une soirée apéritif dans un café de Rennes dont la date, l’heure et le lieu de rendez-vous sont annoncés les jours précédents sur le site Web 2 Rennes quelques jours plus tôt, parfois le jour même, habituellement le premier mercredi du mois à partir de 19 heures. Ceux qui le souhaitent, après l’apéritif, généralement en milieu ou fin de soirée, peuvent se retrouver en comité plus restreint à la table d’un restaurant du quartier.

Le principe de ces réunions est de rassembler divers acteurs des NTIC du bassin rennais, dont des créateurs d’entreprises, des cadres, des employés, des étudiants, ou encore des prestataires souhaitant faire la promotion de leurs services à ce groupe fort dynamique. Chacun y est le bienvenu sans annonce préalable, même si l’on peut toujours laisser un commentaire sur l’annonce de la réunion à venir, ce qui est d’autant plus opportun si l’on souhaite présenter quelque chose de particulier. Le but de ces réunions est de favoriser la mise en place d’un réseau, l’échange d’idées, la mise en place de partenariats ou de relations commerciales selon les envies, attentes et besoins de chacun. L’atmosphère qui prime lors de ces réunions est la convivialité.

Publicité en ligne : CPC ou CPA ?

Toujours est-il que les discussions de la soirée ont été fort intéressantes, notamment avec Frédéric Vergne de cbanque.com, Yann Raoul de kelbillet.com et moi-même, Martin Korolczuk de petitnuage.fr. Parmi les sujets abordés, celui de la publicité en ligne a attiré mon attention, étant moi-même éditeur de plusieurs sites rémunérés par la vente d’espaces publicitaires, dont lesperlesduchat.com ou créditbanque.info pour n’en citer que deux.

Il existe de nombreux modèles de rémunération des publicités en ligne, dont le CPC (ou Coût Par Clic) et le CPA (ou Coût Par Action) et de leur intérêt pour les annonceurs et les éditeurs. Chacun des sites web exploite à sa manière l’un ou l’autre de ces deux modèles :

  • Le site web cbanque.com aborde les thématiques liées au crédit et aux placements, repose essentiellement sur la rémunération au CPC via la régie publicitaire Google AdSense. C’est donc chaque clic sur les bannières publicitaires qui rapporte de l’argent au site web.
  • De son côté, kelbillet.com aide les utilisateurs à trouver des billets de train, mais aussi d’avion ou encore des séjours et repose sur une rémunération au CPA. Ici, c’est la vente des billets ou séjours qui génère une commission à l’apporteur d’affaires qu’est le site web.
  • Enfin, le site lesperlesduchat.com est un site récréatif consacré au tchat et la sexualité et fait largement appel aux publicités rémunérées au CPC et au CPA selon les annonceurs et les régies utilisées.

Sans dévoiler les secrets de chacun (et pour apprendre aux absents qu’ils avaient tort de ne pas être venus, na !), disons simplement que nos expériences avec le CPC et le CPA sont différentes et il apparaît que le chiffre d’affaires généré par le CPC et le CPA peut varier fortement suivant les situations. Il en résulte qu’il est bon de vérifier le potentiel de chaque modèle sur son site, voire même de chaque annonceur en cas d’affiliation directe avant de prendre une décision définitive.

Par ailleurs, l’achat de trafic pour son site financé par la publicité peut parfois être intéressant, quel que soit le modèle de rémunération des espaces publicitaires. Là encore, il semble intéressant de mélanger les genres : acheter du trafic rémunéré au CPC pour le revendre sous forme de CPA, ou bien au contraire acheter du trafic rémunéré au CPA pour le revendre sous forme de CPC.

Conclusion

Comme d’habitude, cet Open Coffee de Web 2 Rennes a été aussi sympathique que riche en enseignements ! Bref, si vous êtes à Rennes début septembre, envisagez de venir au prochain rendez-vous !

Comments

  1. L’affiliation est un sujet très intéressant, même si il s’adresse à un certain public ;-)