Deux fois moins de spam depuis la fermeture de McColo aux États-Unis

Suite à l’enquête de quatre mois du Washington Post ayant permis l’identification de l’hébergeur favori des cyber-criminels, le volume de spam a été divisé par deux partout dans le monde. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, les spammeurs devraient revenir en force pour les fêtes de fin d’année.