Deux méthodes pour rendre WordPress plus rapide à charger

Il existe deux méthodes relativement simples pour rendre un blog WordPress rapide à charger et que la plupart des blogueurs WordPress peuvent mettre en œuvre assez rapidement :

  • d’une part, en installant le plugin WP Super Cache qui permet de rendre l’accès à son blog aussi rapide que du contenu statique, sans une seule ligne de PHP exécuté, sauf pour les visiteurs connectés ou ceux ayant laissé un commentaire sur le blog ;
  • d’autre part, en installant le plugin Google Gears sur son navigateur Firefox ou Internet Explorer (le navigateur Google Chrome l’intègre par défaut), puis en activant le mode Turbo dans l’interface d’administration afin de faire disparaître le chargement de quelque deux cents fichiers statiques de l’interface d’administration.

Grâce à ces deux voies (il y en a d’autres), vous pouvez grandement améliorer les performances de chargement des pages de vos blogs WordPress, autant pour l’utilisateur final que pour le blogueur.

Comments

  1. Certes, les plugins comme WP Super Cache accélèrent WordPress, mais le seul inconvénient c’est que ça rentre en conflit avec certains plugins .

    Sinon :

    « sans une seule ligne de PHP exécuté, sauf pour les visiteurs connectés ou ceux ayant laissé un commentaire sur le blog »

    Ça se contredit non ? Il faut au moins un bout de code en PHP pour vérifier le cookie, voir si le visiteur est connecté et/ou a déjà laissé un commentaire etc…

  2. @REFPress : Non, cela ne se contredit pas : les visiteurs n’ayant pas laissé de commentaire et n’étant pas connectés au panneau d’administration (à savoir l’immense majorité des visiteurs) passent par le cache statique qui ne nécessite aucune ligne de code PHP pour être servies.

    De plus, il ne faut pas une seule ligne de PHP pour vérifier la présence du cookie. En effet, tout se fait au niveau du .htaccess (que l’on peut déplacer dans le fichier de configuration global pour de meilleures performances encore).

  3. Il est aussi possible de réduire les appels à la base de données. Certes c’est plus compliqué, mais sa marche plutôt bien.

  4. @rodhia : Ce n’est pas juste compliqué de réduire les appels à la base de données, mais surtout particulièrement peu adapté. En effet, il faudrait alors réécrire une bonne partie de WordPress et donc ne plus pouvoir profiter des mises-à-jour communautaires. De plus, on ne gagne pas tant que cela, car les requêtes de WordPress de base sont assez optimales et minimalistes. En revanche, à force de multiplier les plugins, surtout s’ils ne sont pas écrits dans un souci de performances, cela peut s’avérer utile, mais dans ce cas, mieux vaut réécrire les fonctionnalités de manière spécifique à l’application.

  5. A voir aussi le plugin WP Cache Wiget et aussi WP Optimize qui permettent de mettre en cache la sidebar pour le premier et de nettoyer la base de donnée pour le second.
    Ils m’ont juste sauvé la vie. :)

  6. Je parlais bien évidement des appels des plugins ^^

  7. @rodhia : Certaines extensions WordPress, dont WP Super Cache, par exemple, améliorent la vélocité d’un site. Par ailleurs, utiliser un plugin ou implémenter la même fonctionnalité autrement a des conséquences sensiblement équivalentes sur la performance dans WordPress.

  8. Bjr. Un p’tit souci toutefois avec Google Gears sur WP (v. 2.7.1 en tout cas; je n’ai pas essayé avec la nouvelle version): il fait crasher Firefox au chargement des images dans l’édition de billet…

  9. @Yiannis Girod : Parfois, désinstaller Google Gears, puis le réinstaller et enfin réactiver le mode Turbo dans WordPress permet de corriger certains défauts, j’ignore cependant si cela empêche Firefox de crasher…

  10. @MaxR de Maxadi : Depuis cet article, j’ai découvert une extension WordPress plus intéressante encore que WP Super Cache en termes de performances : W3 Total Cache, un cache qui propose de fournir le contenu depuis un cache statique (en versions non compressée, gzip, deflate), mais aussi de minimiser le contenu HTML, JS et CSS servis, et de concaténer les fichiers JS et CSS, sans oublier la possibilité de répartir les chargements entre plusieurs hôtes. Bref, de quoi obtenir un site des plus réactifs.

  11. Bien choisir son thème WP permet aussi de réduite le temps de chargement. Perso, avec mon blog, j’ai opté pour un thème gratuit qui me satisfait au niveau design. Par contre, il n’est pas optimisé pour le chargement et il est donc fort lourd (plusieurs fichiers css, javascript).

    Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé d’autres thèmes qui me conviennent autant donc je le garde pour l’instant.

    Le plugin jr-compression 1.2.5 peut être aussi rajouté et ne rentre pas en conflit avec WP Super Cache. Malheureusement, il rajoute des hyperliens en bas de page … ! Donc, je l’ai viré. Mais la différence en vitesse de chargement était intéressante.

Speak Your Mind

*