Solution ultime contre le spam : faire fermer l’accès à Internet au spammeur ?

PoubelleLe spam, c’est pénible. Il rend la communication par email difficile et les solutions de lutte contre le spam coûtent cher. D’ailleurs, le spam est même illégal, en France. Envoyer du courrier non sollicité à des particuliers est interdit. A partir de là, lorsqu’un spammeur français me contacte sous la forme d’un email non sollicité (et peu importe s’il prétend le contraire), je le dénonce à son hébergeur ou à son fournisseur d’accès à Internet (FAI). Et peu importe s’il a pignon sur rue et qu’il ne vend pas de pilules bleues contrefaites !

Ainsi, après avoir vérifié, dans l’entête du message de spam, que celui-ci émane bien de l’endroit dont il prétend provenir, j’écris un email à abuse@fai-ou-hebergeur-du-spammeur.tld avec une plainte formulée comme celle qui suit, que je fais immédiatement suivre d’un copier-coller du code source de l’entête du message de spam :

Bonjour,

Il apparaît que l’un de vos utilisateurs utilisant pour adresse :

[adresse email du spammeur]

utilise vos services mail pour relayer du spam (courrier indésirable que je n’ai nullement et en aucune façon sollicité) dont il est l’auteur.

Comme preuve de son activité illégale, vous trouverez ci-après l’entête du message incriminé transmis par cet utilisateur sur ma boîte aux lettres.

Je vous remercie d’empêcher votre utilisateur d’exploiter vos services pour expédier du spam. Je signale par ailleurs cet utilisateur comme spammeur [à mon prestataire mail] afin de ne plus être importuné par celui-ci sur cette adresse.

Cordialement,
[Signature]

[Suit le code source de l’entête du message de spam reçu.]

En règle générale, les FAI et hébergeurs français apprécient peu que leurs clients s’adonnent au spam. D’où la réponse, quelques jours plus tard, d’un FAI auprès duquel je me suis plaint récemment :

Bonjour,

Nous avons pris note de votre message relatif à la réception de courriers non sollicités en provenance d’un de nos abonnés. Nous vous remercions d’avoir porté ces faits à notre connaissance et vous informons que nous avons procédé, ce jour, à la fermeture du compte de cet utilisateur.

Cordialement,
Service Abuse [d’un FAI français]

Certaines sociétés considèrent que l’envoi de courriers email en masse à des destinataires non professionnels est une bonne pratique en matière de marketing direct. Je tenais à les assurer que :

  • envoyer des email à des destinataires les ne ayant pas explicitement sollicités est illégal en France ;
  • les plaignants sont en mesure de leur couper l’accès Internet, dont leur adresse email professionnelle.

En d’autres termes, un seul email non sollicité peut empêcher un spammeur d’avoir accès à Internet. Pour les victimes de spam, c’est une excellente chose, puisqu’elles ne recevront plus de spam de sa part, en général. Pour le spammeur, c’est un électrochoc : il n’est plus en mesure d’accéder à Internet, et par conséquent de joindre ses clients légitimes par ce biais. Vu sous cet angle, le spam devient particulièrement peu rentable, qu’en dites-vous ? De quoi faire réfléchir tous les apprentis-sorciers du Net qui considèrent le spam comme efficace et légitime sous prétexte de le renommer en mailing, emailing ou encore marketing direct

Comments

  1. Bonjour,

    Je suis assez d’accord avec vous, le spam est une des plus grosses plaies du web. Toutefois, même si elle est légitime et efficace, je trouve votre méthode un peu violente !

    Par exemple, mon serveur a été piraté il y a quelques jours et il est devenu « open-relay ». Peut-être que durant le court laps de temps entre le moment de l’accès du pirate et ma réparation a-t-il envoyé à mon insu des mails à partir de mes domaines.. Mes domaines devraient-ils selon vous être bannis ?

    Toutefois, si vous recevez beaucoup de spam, je comprends votre énervement. Personnellement, avec la messagerie Gmail, je n’en reçois que très peu !

    A bientôt !

    Dvins

  2. Dvins, si votre serveur ou votre espace d’hébergement s’est fait pirater, c’est peut-être parce que vous n’avez pas mis en place les bons verrous ? Certes, cela arrive, même aux meilleurs, mais dans ce cas, vous pouvez toujours vous arranger et expliquer votre situation à la société qui héberge votre serveur.

    Dans le cas à l’origine du présent message, le spammeur était un client de Fournisseur d’Accès Internet (FAI) français populaire qui exploitait sa boîte email professionnelle mise à disposition de ce FAI pour promouvoir ses produits auprès d’un public de particuliers qui ne l’a pas autorisé à ce faire. Bref, il ne s’agissait pas d’un cas de piratage malheureux, mais bel et bien d’une activité de spam délibérée, volontaire et active sans aucun doute possible.

    Pour ce qui est de la quantité de spam que je reçois, cela représente environ 50 messages par jour. Le fait qu’ils soient ou non automatiquement pré-marqués comme spam n’implique pas qu’ils soient ou non du spam, ce qui implique toujours une vérification manuelle, qui montre que le meilleur des algorithmes de détection peut se tromper, permettant ainsi de repêcher quelques messages à tort considérés comme spam. Bref, que ce soit pour les entreprises ou pour les particuliers, le spam est très pénible et engendre des coûts dont je me serais bien passé.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.