Listes de diffusion et HTML

Courrier correctement affranchiIl est une polémique qui revient sans cesse sur les listes de diffusion du monde entier : c’est celui du pour ou contre le HTML dans les messages. Un débat stérile, car chacun campe sur sa position initiale et personne ne réussit à faire changer d’avis à quiconque. Néanmoins, je vais tâcher d’apporter ma pierre à cet édifice…

Le débat passe d’un postulat simple : la nétiquette veut que l’on se respecte les uns les autres et la plupart des listes de diffusion demandent aux utilisateurs de poster leurs messages en texte brut, accompagnant leurs messages de signatures courtes et discrètes. En même temps, ces listes de diffusion ne sont généralement filtrées en aucune manière, à savoir qu’elles acceptent tout à fait la publication de messages en HTML, y compris ceux intégrant des images, et les signatures intègrent bien souvent jusqu’à douze lignes, bourrées de liens publicitaires et parfois même d’images animées de tailles les plus ridicules. Bref, vous l’aurez compris, tous les éléments sont réunis pour lancer la polémique.

En effet, la plupart des gens postant des courriers en HTML sur les listes de diffusion utilisent des logiciels de messagerie produisant un code HTML des plus bavards. Il faut savoir qu’un message intégrant la mise en page sous forme de HTML a une taille plusieurs fois supérieure à la taille du même message en texte brut, ne comportant aucune information de mise en page.

Or, quelques utilisateurs utilisent des connexions lentes (il faut savoir qu’encore aujourd’hui, une part non négligeable d’Internautes se connectent via une connexion modem classique). Par conséquent, le téléchargement de messages plus gros rallonge sensiblement leurs temps de connexion et réduit d’autant leurs capacités de navigation. Certes, l’évolution des connexions Internet tend vers le très haut débit, mais l’absence de tout contrôle tend à augmenter le trafic de manière inconsidérée, rendant parfois la communication difficile, certains utilisateurs confondant les boîtes d’email de leurs destinataires avec leur disque dur local.

Autre point qui a son importance : de nombreux utilisateurs utilisent des services de courrier électronique hébergés dont l’espace de stockage est limité, qu’il soit gratuit ou payant. Le souci principal est qu’en général, cet espace de stockage s’agrandit plus lentement qu’il ne se remplit, et il arrive forcément un moment où l’on ne peut plus continuer sans vider ne serait-ce que partiellement sa boîte aux lettres. L’avantage pourtant de ces services d’email hébergés est qu’ils permettent un accès depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet et que ce type de solutions convient parfaitement aux utilisateurs nomades, ou du moins ceux qui ont l’habitude de se connecter à partir de plusieurs emplacements géographiques. Un autre avantage est de ne pas avoir à migrer sa base de courriers lors d’une évolution matérielle, la base étant stockée chez un prestataire en ligne.

Enfin, certains utilisateurs, notamment des administrateurs réseau, accèdent à leurs messages via des interface utilisateur texte uniquement, rendant la lecture de certains messages HTML très difficile en l’absence de mise en page spécifique associée.

Bref, si vous écrivez sur des listes de diffusion, pensez à limiter la taille de vos contributions en rédigeant vos messages en texte brut à la place d’une mise en forme HTML. Il est en effet fréquent d’entendre des râleurs pester contre le HTML, alors que les polémiques (stériles) visant à interdire le texte brut sont inexistantes. Enfin, pensez à limiter votre signature au strict minimum, par exemple en indiquant votre nom et l’adresse de votre site web où toutes les informations complémentaires pourront être aisément trouvées. Inutile de joindre votre photo et le détail de votre vie à chacune de vos contributions !

Comments

  1. Bravo pour ce message.

  2. Et dans le même esprit, pensez à ne pas faire simplement répondre. Purger dans le message initial ce qui ne sert à rien ne nuit jamais…

  3. Martin Stephane Bouvard says:

    Il y a d'autres arguments qui concernent aussi beaucoup de personnes : Tout d'abord de nombreux utilisateurs lisent les mailing listes en mode "digest", c'est à dire qu'elles ne reçoivent pas chaque message individuellement, mais plutôt un message quotidien reprenant l'ensemble des messages de la journée.  Ce mode de consultation fonctionne relativement mal lorsque des messages sont postés en html, le code html d'un message étant souvent en conflit avec le code html des autres. Dans ce même argument, le fait de passer chaque message individuel de quelque Ko à parfois plusieurs centaines (lorsque l'on compte les images), pourrait amener le message de digest à dépasser la taille maximale autorisée par message. Ensuite, principalement sur des listes techniques, certains utilisateurs aiment garder des archives des messages afin de pouvoir effectuer des recherches dites "Full texte".  Ici aussi, multiplier la taille de chaque message d'un facteur de minimum 2 (un message html sans aucun formattage est 2x plus gros qu'un message texte brut car il contient *aussi* une version texte brut en plus de la version html) nuit fortement à la performance de la recherche (une recherche dans un fichier de 1Go est 2x plus longue que dans un de 500Mo).  Puis n'oublions pas : le respect des autres c'est aussi le respect de ceux qui mettent des resources gratuitement à disposition pour gérer ces listes, un message de 5Ko au lieu de 2Ko, transmis à des milliers de membres, cela représente plusieurs Mo par messages, qui seront encore multipliés par le nombre de messages envoyés à la liste, qui seront autant de Mo devant être traités par le serveur de cette liste, mais aussi téléchargés par les utilisateurs de celle ci, ce qui se chiffre très rapidement en Go…  Il y a donc des critères objectifs et réels d'efficacité dans le fonctionnement des listes qui pronent en faveur du texte brut encore aujourd'hui.

  4. Richard, l'inconvénient d'avoir à filtrer ainsi manuellement les messages est le temps passé. En effet, le temps humain est généralement plus onéreux que la bande passante ou encore le stockage utilisés par ces messages.

    En effet, Stephane, il ne faut pas perdre de vue que la plupart de ces listes de diffusion sont mises à disposition gratuitement et qu'elles font parfois intervenir un grand nombre d'abonnés qui consacrent du temps soit à les gérer techniquement, soit à y participer.

    Par ailleurs, dès que l'on compte ces messages en Go de données, certains logiciels de messagerie ont des difficultés techniques à les gérer, en particulier ceux fonctionnant sur les systèmes 32-bits, ce qui n'est pas si rare, encore de nos jours… D'ailleurs, la plupart des services de gestion d'emails en ligne sont limités à plusieurs centaines de Mo d'espace de stockage, parfois 1 ou 2 Go, mais très rarement davantage. Outre les capacités de traitement, les capacités de stockage ne sont donc pas à négliger.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.