Référencement et domaine de premier niveau

Toile d'araignée ensoleillée

Domaine de premier niveau

Le domaine de premier niveau (en anglais Top Level Domain ou TLD) représente l’extension apparaissant après le nom de domaine d’un site.

Le domaine de premier niveau le plus populaire est le .com, mais il en existe d’autres, chacune associée à un sens particulier, un sens plus implicite et conventionnel que formel, dans une large majorité de cas.

Parmi les domaines de premier niveau, on trouve :

  •  les TLD génériques, tels que :
    • .com, sensés être utilisés par des organismes à but lucratif, mais en réalité, utilisés par tous ;
    • .org, généralement utilisé par des organisations à but non lucratif ;
    • .net, utilisé par tout le monde ;
    • etc. ;
  • les TLD géographiques (en anglais country-code top-level domain, ou ccTLD), tels que :
    • .fr pour les sites français (avec des restrictions géographiques liées à la France) ;
    • .be pour les sites belges (sans restriction concernant l’emplacement géographique du propriétaire du nom) ;
    • .eu pour les sites européens (avec des restrictions géographiques liées à l’Europe) ;
    • etc.
  • d’autres TLD, rares.

Impact sur le référencement

Les moteurs de recherche, ainsi que les Internautes, se basent notamment sur ces TLD pour déterminer a priori le contenu ou les centres d’intérêt des sites web qu’ils hébergent. Aussi, il est prudent de choisir le TLD de son domaine avec parcimonie. Par exemple, le choix pour le .fr permettra d’améliorer la visibilité du site en France. En contrepartie, cette extension pénalisera la visibilité du site dans d’autres pays, tels que la Suisse ou le Québec, par exemple.

Pour l’hébergement d’un site, l’idéal est d’enregistrer un nom de domaine sur l’ensemble des TLD les plus populaires. Cela évitera en effet à votre site de se faire parasiter par des tiers opérant sur un même nom, mais avec un TLD différent. En effet, les webmasters souhaitant vous citer peuvent se tromper de lien. Cela peut avoir des implications néfastes sur les moteurs de recherche, ces derniers faisant confiance aux liens inter-sites pour l’évaluation de leur popularité et de leur contenu.

Critères de choix

Nous venons de le voir, il est recommandé d’enregistrer un nom de domaine avec l’ensemble des TLD les plus populaires. Ainsi, pour un site français, on enregistrera les noms de domaine portant les extensions (ou TLD) .com, .net et .fr. Cependant, dupliquer le contneu sur plusieurs noms de domaines à la fois a des conséquences négatives sur le référencement d’un site.

D’une part, les liens externes pointant vers le site sont alors répartis sur l’ensemble des extensions du nom de domaine. Or, les moteurs de recherche comptabilisent les liens pointant vers une même page pour en mesurer la popularité et utilisent ce critère pour classer leurs résultats de recherche. Répartir les liens sur plusieurs sites de même contenu pénalise donc de fait le référencement du site sur les moteurs de recherche.

D’autre part, et afin de lutter contre le spamdexing, ou la duplication à l’infini d’un même contenu sans apport de nouvelle valeur ajoutée, les moteurs de recherche pénalisent les pages au contenu dupliqué au profit des pages au contenu original. Aussi, il est utile de rediriger l’ensemble des visiteurs sur un unique site et d’éviter la duplication de contenu.

Si le public du site se veut mondial, on préférera l’utilisation du nom de domaine se terminant en .com, alors que si le site a une audience nationale, on redirigera les visiteurs sur le .fr.

Plus tard, et si le nom de domaine principal s’y prête, on pourra même imaginer deux éditions distinctes du site. Par exemple, une version internationale rédigée en anglais hébergée sous le TLD en .com (plus tard, on pourra privilégier des extensions nationales de pays anglophones, telles que .us et .co.uk, par exemple), et une version nationale rédigée en français sous le TLD en .fr.

Conclusion

Pour résumer :

  • l’extension d’un nom de domaine a un impact sur le référencement d’un site ;
  • enregistrez un nom de domaine original avec l’ensemble des extensions les plus populaires pour éviter une dillution et un parasitage du nom de votre site ;
  • redirigez tous les visiteurs sur un même nom de domaine et ne dupliquez pas le contenu sur d’autres sites portant une extension distincte ;
  • retenez l’extension la plus représentative du contenu de votre site ;
  • utilisez les extensions nationales pour décliner votre site en plusieurs langues.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.