From the BlogSubscribe Now

Digg-like francophones

CreuserQu’est-ce qu’un Digg-like ? C’est un outil social en ligne permettant aux Internautes de partager et de promouvoir des pages web avec d’autres utilisateurs du service. Mais quelle en est son origine ? Quels Digg-like sont-ils disponibles en français ? Quelle en est la popularité relative ? Comment intégrer un Digg-like sur son propre site ? Comment intégrer des boutons de promotion des pages de son propre site ou blog sur les Digg-like ? Quel est l’impact des Digg-like sur le trafic des sites et sur le référencement en général ? Enfin, quel est l’avenir des Digg-like ? Voici des questions auxquelles cet article tente de répondre.

Origine des Digg-like

Les Digg-like puisent leur origine dans le site américain Slashdot, une communauté composée de 10 millions d’utilisateurs, essentiellement des informaticiens, où certains utilisateurs peuvent voter pour les discussions apparaissant dans les forums du site. Les discussions les mieux notées, le plus souvent liées à l’informatique, la technologie ou la science, sont alors promues en première page du site.

Compte tenu de la popularité du site, de nombreux sites référencés dans les articles ainsi promus plient sous la pression des millions d’utilisateurs qui arrivent ainsi en l’espace de quelques heures suite à la publication d’un article en première page, incapables de gérer un afflux aussi important et soudain de trafic. On parle alors de l’effet Slashdot.

Dans la même veine, Digg est un site web communautaire permettant aux utilisateurs de proposer des liens web, essentiellement de l’actualité technologique ou scientifique, à la communauté. Des utilisateurs inscrits ou anonymes peuvent alors voter pour les pages web qu’elle juge les plus intéressantes. Les pages le plus votées apparaissent alors en page d’accueil du site, générant un trafic particulièrement important.

C’est Digg, du fait de la simplicité de son système, qui a connu le plus d’imitations, connues sous le terme de Digg-like. Les plus érudits d’entre nous préféreront qualifier ce type de service par le néologisme et anglisisme folksonomie, à savoir une classification réalisée par la foule, ou encore la taxonomie du web par les Internautes.

Liste des Digg-like francophones

Le phénomène des Digg-like n’est pas exclusivement anglophone. Depuis deux ans, on a vu fleurir de nombreux sites d’actualité communautaires sur le web francophone, dont voici une liste non exhaustive, classée par PageRank et nombre de liens entrants décroissants :

Notez bien que cette liste n’a pas vocation à être exhaustive. En effet, elle ne sert pas à référencer les nouveaux outils promotionnels, mais à faire découvrir les principaux outils existants aux utilisateurs désireux de découvrir ou de promouvoir des contenus par ce biais. De ce fait, cela exclus les Digg-like très récents, au trafic et à la popularité confidentiels. En outre, cette liste exclus définitivement les contrefaçons, à savoir que vous n’y trouverez pas de sites qui parasitent une marque ou un nom commercial tiers.

Popularité des Digg-like francophones

Voici la popularité relative des Digg-like francophones selon le service Google Trends for Websites :

Popularité relative des Digg-like francophones

Popularité relative des Digg-like francophones

Notez que le graphique ci-dessus est une représentation très grossière de la popularité respective de ces services. En effet, il est issu des données de fréquentation recueillies par Google qui n’indique pas les sources des informations présentées.

Créer son propre Digg-like

Créer son service web de type Digg-like est relativement simple. En effet, il existe divers scripts open source prêts à l’emploi. Parmi ceux-ci, notons :

Notez que l’intérêt d’un clône de ce type étant la promotion des articles publiés sur le service, lancer un nouveau service est difficile. En effet, avant d’atteindre la masse critique d’utilisateurs qui trouveront et proposeront eux-mêmes de nouveaux liens pertinents, il est nécessaire, pour attirer le public initial, de faire soi-même les recherches et la promotion de son service, ce qui est long et coûteux sur un marché très concurrentiel et relativement limité.

En revanche, si vous disposez déjà d’une communauté existante, l’intégration d’un tel service, qu’il soit ouvert à l’ensemble du web ou servant juste à promouvoir les pages de votre propre site, peut être une valeur ajoutée intéressante, les votes permettant aux utilisateurs de faire le tri entre les articles les plus appréciés.

Intégrer un Digg-like dans un blog

Afin de se décharger de la promotion de ses pages sur les outils de type Digg-like, certains blogueurs intègrent à leur blogs des plug-ins proposant aux visiteurs de soumettre leurs articles dans les services les plus populaires, ainsi que de voter pour les articles lus directement depuis le blog.

Parmi les plug-ins existants, notons :

  • plug-ins, API et marque-page BlogMemes ;
  • SexyBookmarks (extension WordPress) ;
  • ShareThis (extension WordPress).

Digg-like et référencement

L’une des raions d’être d’un service de type Digg-like est la promotion de sites web tiers et en particulier des sites web de qualité, les votes communautaires faisant office de filtre qualitatif. Une fois référencés sur ces services, les pages web ainsi mises en avant profitent d’un trafic additionnel. Certes, ce trafic est faible si les pages n’apparaissent pas en première page du service. Néanmoins, arrivées en première page, ce trafic peut être conséquent, même si les Digg-like francophones ont une popularité plus restreinte que leurs confrères anglophones.

Impact en visites de l'apparition en première page d'un site sur un Digg-like

Impact en visites d'un site web mis en avant sur la première page d'un Digg-like

L’image qui précède montre l’évolution des visites vers l’agrégateur Blogs Sexe en provenance du Digg-like Clic-moi du portail pour adultes Voissa entre les 1er et 31 mars 2007. Bien que modéré, l’impact d’un Digg-like sur un site web n’est pas négligeable.

Outre le trafic direct, un autre intérêt des Digg-like est d’améliorer le référencement des pages sur les moteurs de recherche. En effet, ces derniers utilisent notamment la quantité, la qualité, la diversité et la pertinence des liens entre les pages pour déterminer la notoriété d’une page web, et par conséquent sa position dans les résultats de recherche. Référencer un site web, ou bien les pages qui le composent sur un Digg-like est donc un bon moyen d’obtenir des liens relativement bon marché.

Attention cependant au choix des pages ainsi référencées. En effet, les divers services de type Digg-like éliminent les liens et les comptes utilisateur ressemblant à du spam. Par ailleurs, en fonction des liens proposés, ainsi que de son historique de vote, chaque utilisateur se voit attribuer un indice de confiance servant de poids à chacun de ses votes. Soumettre des liens sans intérêt pour la communauté fait baisser l’influence d’un membre sur la promotion des liens qu’il soumet, et joue en défaveur des liens de qualité qu’il aimerait mettre en avant. Aussi, il convient de veiller à ne soumettre que des pages ayant un réel intérêt pour les autres visiteurs du site.

Par ailleurs, les moteurs de recherche visant à éliminer le contenu dupliqué, il est préférable de rédiger un article d’annonce distinct, titre compris, pour chaque lien soumis, et ceci pour chaque service promotionnel, tout en restant dans le même champ lexical. De la sorte, on améliore le référencement naturel des pages soumises et on maximise l’effet du référencement.

Avenir des Digg-like

En tant que portails distincts, les outils de folksonomie que sont les Digg-like ne peuvent prétendre la place des outils d’information classiques proposés par les grands groupes des médias ou des portails destinés à promouvoir la presse. En effet, ne créant pas de contenu à proprement parler, leur valeur ajoutée dépend de la bonne volonté de leurs utilisateurs, d’une part, et du contenu tiers, d’autre part. Or, l’immense majorité des utilisateurs sont passifs et ne créent ni ne transmettent le contenu qu’ils consultent.

En revanche, ils ont leur place comme source d’information complémentaire, essentiellement insolite, amusante ou choquante, ou bien encore très spécialisée. Bref, les Digg-like ont surtout leur place dans les domaines peu concurrencés par les médias de masse dont le pouvoir d’attraction est plus important sur le grand public. En effet, ce sont les seuls domaines où la rentabilité ne peut être atteinte que sous conditions d’une grande capacité de réaction et de frais de fonctionnement réduits.

Il n’en reste pas moins qu’ils sont un bon moyen de référencement de contenu alternatif qui intéresse relativement peu les médias de masse. Cependant, ces outils touchant un public relativement jeune et éduqué, l’audience de tels sites peut être intéressante pour d’éventuels annonceurs et par conséquent un assez bon vecteur de marketing viral.

Crédit photo : J. Dietle

Comments

  1. Salut, Un excellent article que voilà !! Très bonne analyse, très bonnes adresses !!!  J'ai moi même fait un article sur http://conseilsenmarketing.blogspot.com/2007/03/comment-amliorer-son-rfrencement-sur.html qui parle des dig like mais c'est super dur à suivre tellement il en existe désormais !!! a + 

  2. Il manque Akarrù comme script sous licence GNU GPL (libre) pour créer un Digg-like. Il est développé par la communauté du réseau des Blogmemes et fait bien sûr tourner toutes les versions de BlogMemes (8 langues à ce jour)  http://sourceforge.net/projects/akarru

  3. Je viens de mettre à jour la liste avec les quelques liens proposés dans les commentaires, ainsi qu'avec divers autres oublis.

  4. Votre article est le meilleur lu sur le sujet. Les jeunes des Ateliers Clique sur toi! ont complété un article sur le sujet : Digg-tu?, où ils le réfèrent aux visiteurs de leur webzine Québec jeunes : http://www.quebecjeunes.com/medias/voir/836.

  5. Un super article, tant sur les ressources qu’il met à disposition (la liste de digg-like) que sur l’analyse qui en est faîte. Bravo !

  6. voici un service genre Addthis qui rassemble les différents digg-like et autres :
    http://www.addinto.com

  7. Je suis d’accord avec toi quand tu dis que ces sites existe grace aux utilisateurs, un peu comme facebook.

    Je suis étonné que pour nous les francophones ces sites ne décolent pas. Sur scoopeo, les articles au top en 24h atteignent 50-70 scoop, 20-30 fuzz pour fuzz.com

    Quand on voit que des articles sur Digg et Reddit arrive a des milliers de votes, c’est un peu triste.

    Penses-vous qu’il y une raison à cette différence de popularité?

    Je suis un fan de ce type de site depuis longtemps (digg et reddit), mais je n’utilise pas les sites francophones, peut-être que je suis une des cause de problème.

    Qu’en pensez vous???

  8. Une des raison peut etres et le trop grand nombre de ces sites pour une communauté pas assez grande?!?!

    j’en compte plus d’une quarantaine!!!!!!!

  9. @tellos : Les Digg-like francophones souffrent de plusieurs défauts, et l’un des plus importants étant de n’être que des copies de l’original. On parle en effet toujours de Digg-like, ce qui montre que chaque outil de ce type fait nécessairement la promotion de l’outil américain, jamais l’inverse. Il faudrait que les challengers — qu’ils soient francophones ou non — inventent quelque chose de lumineux, voire de révolutionnaire que l’original n’a pas, et qu’ils assurent une promotion presse importante, en montant notamment des partenariats avec les principaux acteurs du secteur des actualités, afin d’atteindre la masse critique nécessaire au bon développement de ces outils.

  10. Le problème c’est que la press je pense n’aime pas trop ce genre de concepte. Ils aiment bien avoir le controle sur le contenu et ne sont pas près à le lacher.
    Après je pense que ce genre de site peux amener un contenu un peux plus indépendant et surtout metre en une un article ou une news, au top, rapidement grace au pouvoir des internautes.

    Après c’est vrai qu’il y a toujours une sorte de censure, surtout sur digg, un peu moins sur reddit je pense.

    Une autre raison qui fait que digg aie décolé de cette façon au Etat-Unis, c’est surement à cause de la mauvaise qualité de la press écrite et télévisuel.

    Je pense que digg a permis de montrer beaucoup de chose que certain américain ne voyaient meme pas dans la press grand publique.

    Et que quelque part en France, en Suisse, il y a encore une certaine indépendance de ce coté là.

    En tout cas, j’aimerais beaucoup voir un digg-like français réussir, car c’est vraiment une source d’information merveilleuse.

    Je pense que c’est des sites avec Stumbleupon qui on révolutioner le web et ma façon de surfer à même titre que Youtube et Facebook.

  11. A quoi ça sert le digg-like ?

  12. @Céline : Un service de type Digg est une plateforme d’actualité communautaire. Digg, Slashdot, ainsi que leurs émules ont donc pour objet d’utiliser la communauté d’Internautes pour identifier, classer et promouvoir des informations dignes d’intérêt pour cette communauté, que cette information soit spécialisée ou généraliste.

  13. Super cet article concernant les digglike…

    Pour ma part, je recherche un script qui permet de partager un contenu sur les principaux réseaux sociaux et digglike comme facebook, del.ico.us.. etc etc

  14. Chapeau martin, je recherchais des information sur les digg like, premier sur google sur 451 000 000 résultat et le ponpon devant wikipédia. ;) Merci pour cette liste qui vas bien me servir dans mon futur test.

  15. Un nouveau wikio-like viens de sortir, il se nomme http://www.revolution-buzz.fr

    Comme son nom l’indique il propose les derniers buzz du net.
    On peut ajouter un article (nommé buzz) directement ou bien intégrer son flux RSS à l’agrégateur.

    Bref, un wiki-like bien pratique.
    En plus une fois l’article validé on peut le retrouver en première page, ce qui assure le buzz !

  16. Article super intéressant si on ne sais pas ce qu’est un Digg-like, en tout cas, j’ai tout compris maintenant :) merci ! :d

  17. Salut Martin. Si tu veux, voici un nouveau digglike Buzz EveryWeb : http://buzz.every-web.com Il demande du contenu unique MAIS seulement 300 caractères. :) Plutôt facile pour avoir de bons liens, ça ne nécessite pas une longue rédaction, ce qui devrait plaire ? Qu’en penses tu ? ;)

  18. Nous vous invitons également à tester favoris.me, un digg like que nous avons lancé il y a quelques mois.

    Avant tout utilisateur de ces services, je vous remercie également pour cette liste !

  19. Bonjour,

    Je me permets de mentionner un digg-like que je viens de lancer il y a trois semaines. http://www.quedukiffe.com

    Avec ce Digg-like je tente de retrouver les sensations que j’avais il y a 5/6 ans lorsque j’utilisais encore le DIGG américain. Je souhaiterai transformer Que du Kiffe en véritable revue de presse du web LOL, intéressant, insolite ET récent. Comme vous pourrez le voir le design met l’accent sur le captures d’écran/images des articles pour illustrer les liens au mieux. Je mettrai aussi un point d’honneur à modérer au maximum les publi-reportages et les spammeurs.

    Pour l’instant nos sources préférées sont:

    Fubiz
    Wimp
    We3h
    Gizmodo
    Journaldugeek
    Vice Magazine France
    Bu2z
    Eteignezvotreordinateur
    LeParisien
    LeMonde
    et Korben

    Pas très original pour l’instant je l’avoue, mais il s’agit de mes sources d’info préférées et j’attends d’en découvrir d’autres grâce aux utilisateurs

    Je suis plus qu’ouvert à toutes vos suggestions et vos critiques…. et aussi à votre participation :)

Speak Your Mind

*