Buzz marketing et marketing viral : maxi-communication à mini-prix

Si j’ai bien compris, le principe du buzz marketing est de créer du bruit autour d’un phénomène. Ainsi, Le projet Blair Witch en est un illustre exemple, les producteurs du films ayant créé des sites web destinés à donner de la crédibilité à l’histoire du film avant sa sortie en salles. Pour ce qui est du marketing viral, il s’agit d’exploiter des réseaux sociaux pré-existants pour véhiculer un message de communication par le principe de la contagion, le récepteur du message devenant à son tour vecteur de propagation. L’exemple le plus connu est celui de la publicité « Whassup » pour Budweiser qu’une connaissance vous a d’ailleurs sans doute déjà transmis.

Sur le web, deux exemples francophones me viennent à l’esprit : La vie rocambolesque et insignifiante de Brad-Pitt Deuchfalh et Le blog de Frantico. Tous deux sont succulents à souhait ! Le niveau de bruit est tel qu’on discerne de moins en moins bien la réalité de la fiction. Le buzz marketing prend forme. La qualité et l’originalité de ces deux blogs est cependant suffisante pour susciter l’intérêt, inciter à en parler. Le marketing viral prend le relai.

Il faudra que je dissèque quelque peu ces deux petites merveilles pour en tirer des leçons à retenir :

  • une fois l’appât en place, comment cibler la première vague de prescripteurs prêts à relayer le message ?
  • comment faire naître le doute et l’entretenir, pour créer l’effet de brouhaha, le buzz, autour du phénomène ?

Le but de ces méthodes marketing est de réduire les frais de communication tout en augmentant l’impact sur le public cible. Cela peut être très intéressant notamment pour lancer un nouveau service web, d’autant plus que les NTIC semblent être un excellent support, favorisant même ce type de communication, notamment par les outils de folksonomie.

Comments

  1. Tu as tout à fait raison, je crois, sur le fait que le buzz, comme le démontrent en effet Frantico et Brad-Pitt Deuchfalh, ne fonctionne que s’il se superpose à la qualité et l’originalité. Ce qui est le cas de ces deux blogs. Je te conseille d’ailleurs de lire la définition de la viralité selon Brad-Pitt Deuchfalh dans son interview, c’est croustillant et frais (comme le personnage de BPD) Je l’ai découverte ici via pep

  2. :) n’hesite pas a faire tourner :)
    sinon en matière de marketing viral, la reference reste « hot mail »
    voila voila
    amicalement

    tonvoisin debureau buzz maker
    http://travailler-avec-des-cons.hautetfort.com/

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.