Cuil : moteur de recherche à l’ergonomie révolutionnaire

Tout le monde a remarqué la naissance de Cuil.com, un nouveau moteur de recherche. Cependant, la plupart d’entre nous s’est focalisé sur les 120 et quelque milliards de pages web référencées tout en notant des résultats moins pertinents que ceux des concurrents. Or, sur plus d’un point, Cuil est un moteur de recherche révolutionnaire.

Et c’est dans l’interface utilisateur que cette révolution saute aux yeux. En effet, alors que l’essentiel des moteurs de recherche s’est rabattue sur le code couleur et la sobriété du leader qu’est devenu Google, puis a tenté de rajouter ses propres spécificités discrètes, Cuil a clairement cherché une autre ergonomie, ce qui est rarissime dans ce domaine.

Ergonomie des résultats de recherche des trois leaders

Ergonomie de Google

Le leader incontesté de la recherche, que ce soit dans le monde ou en France en particulier, c’est Google. Son ergonomie principale, en matière de résultats de recherche, est désormais devenu un classique :

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine de Google

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine de Google

On notera cependant que si les codes couleurs bleu pour les titres liés, noir pour l’aperçu et vert pour l’adresse cliquable de la page, sont une spécificités de Google, du moins pour autant que je m’en souvienne, la liste de résultats paginées date de bien avant. En effet, Altavista qui dominait le marché de la recherche pure avant l’arrivée de Google, mais aussi Lycos et Yahoo!, deux portails construits autour de la recherche, présentaient une ergonomie voisine et ce, depuis le milieu des années 1990.

En somme, nous avons une présentation où les tout premiers résultats sont systématiquement privilégiés à ceux n’apparaissant qu’en faisant défiler la page et cette ergonomie de la page résultats n’a guère changé depuis quinze ans.

Ergonomie de Yahoo! Search

Depuis peu, Yahoo! propose sur son portail principal une recherche en cours de frappe, ou encore des suggestions de mots-clés connexes directement sous la barre de saisie des mots-clés recherchés :

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine du moteur de recherche Yahoo! Search

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine du moteur de recherche Yahoo! Search

Néanmoins, les codes couleurs et l’ergonomie reste tout à fait similaire à celle de Google.

Ergonomie de Live Search

Dernier arrivé des grands moteurs de recherche avec MSN Search, rebaptisé par la suite Live Search, avec toutefois une part de marché très symbolique, mais des ambitions collossales, Microsoft a lui aussi copié l’existant :

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine du moteur de recherche Live Search

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur la version américaine du moteur de recherche Live Search

On notera toutefois une ergonomie différente concernant les suggestions de mots-clés connexes affichés au même niveau que les publicités, sans doute pour habituer l’utilisateur à regarder à cet emplacement, souvent ignoré. Cela reste toutefois la même mise en page dans l’ensemble.

Ergonomie de Cuil

En matière d’ergonomie, Cuil, quant à lui, se détache totalement :

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur Cuil

Résultat de recherche sur le terme anglophone « search engine » sur Cuil

Même si le code couleur bleu, noir et vert a été conservé pour les résultats en eux-mêmes (on notera toutefois un bleu plus clair que ses concurrents, la belle affaire), ou que des bandes noires identifient désormais ce moteur ne permettant pas sa confusion avec les autres, la présentation ne se fait plus du tout de la même manière.

En effet, au lieu d’être présentés de manière verticale, les résultats exploitent désormais les deux dimensions, ceux-ci étant affichés en deux ou trois colonnes, s’agençant même automatiquement en fonction de la largeur de la fenêtre de navigation. Aux résultats sont intégrées les images en rapport avec ces résultats. Enfin, les pages de garde de chacun des sites semblent clairement privilégiées.

En matière de suggestions, celles-ci sont au nombre de trois. D’une part, une suggestion en cours de frappe permettant à l’utilisateur de gagner du temps dans sa recherche. D’autre part, des recherches connexes à la recherche présentée. Enfin, des catégories permettent d’explorer d’autres résultats.

Cette présentation n’est plus une simple évolution en matière d’ergonomie. Il s’agit d’une véritable révolution.

Ergonomie des autres challengers

Ceci étant, Cuil n’est pas l’unique moteur de recherche à présenter une interface originale. En effet, d’autres voies sont explorées par des challengers différents.

Ergonomie de Powerset

Récemment rachetée par Microsoft suite aux aléas avec le rachat de Yahoo!, Powerset mise sur l’analyse du langage naturel pour en extraire l’orientation de la recherche. L’analyse sémantique des résultats permet aussi, en principe, d’en extraire le sens, et par conséquent se rapprocher davantage de résultats que pourrait fournir un être humain par rapport à de simples mots-clés présents dans les pages ou dans les liens.

Résultats de recherche la question, en anglais, « what is a search engine? » sur le moteur de recherche Powerset

Résultats de recherche la question, en anglais, « what is a search engine? » sur le moteur de recherche Powerset

Cependant, la recherche semble surtout orientée dans une base de données de pages très limitée aux sources encyclopédiques, ce qui rend le moteur peu utile dans les cas pratiques autres. De plus, notons que la concurrence existe déjà dans ce domaine, et ce depuis fort longtemps et avec un succès sans doute plus grand, comme Ask Jeeves ou Y!Q.

Ergonomie de Snap

Le moteur de recherche Snap, connu notamment pour son widget permettant d’afficher les captures d’écran des pages dont on survole le lien, propose des résultats relativement classiques, ainsi qu’une version étendue :

Résultats de recherche sur la requête anglophone « search engine » sur le moteur de recherche Snap

Résultats de recherche sur la requête anglophone « search engine » sur le moteur de recherche Snap

Celle-ci a deux spécificités. D’une part, une partie de l’écran est consacrée à la liste des résultats, tandis que l’autre représente une capture d’écran du site survolé. D’autre part, les liens sponsorisés sont mélangés aux résultats naturels suivant des critères liés notamment à leur pertinence, contrairement aux autres moteurs de recherche qui les placent habituellement de manière plus distincte.

Conclusion

Google a réussi à se démarquer de ses concurrents par la pertinence de ses résultats. C’est dans cette voie que tous les concurrents cherchent à le détrôner, Cuil y compris, ce qui n’est pas évident, dans la mesure où c’est nécessairement une course à la puissance et le ticket d’entrée coûte de plus en plus cher compte tenu des investissements en infrastructure et en recherche scientifique nécessaires dans ce domaine, sans pour autant pouvoir garantir de se démarquer de la concurrence.

Néanmoins, Cuil se démarche clairement de ses concurrents par une ergonomie originale sur le web, mais qui existait déjà sur papier. En effet, l’ergonomie de résultats se rapproche de la première page d’un quotidien, les gros titres étant mis en avant avec des articles qui continuent dans les pages suivantes du journal. Cette ergonomie a fait ses preuves dans les médias traditionnels et cette mise-en-page n’a pas l’air gênante, et bien au contraire, sous forme électronique.

A l’avenir, d’autres moteurs de recherche « virtuels » pourraient se développer sur la base de technologies tierses utilisées en marque blanche, comme Yahoo! BOSS, que ce soit en proposant une ergonomie originale ou en modifiant totalement le principe de fonctionnement d’un moteur de recherche.

Quoi qu’il en soit, en attendant de voir d’autres acteurs arriver sur ce marché, Cuil semble avoir jeté un pavé dans la marre, en proposant une nouvelle ergonomie dans un domaine où tout semblait figé depuis des années et l’innovation liée essentiellement à la puissance de calcul. Manifestement, on peut encore innover dans la recherche en ligne !

Comments

  1. Tiens, riens sur exalead?

    (note: bizarre, la date de publication de l’article est introuvable, du coup, on sait pas le situer par rapport à ses commentaires: si l’article est plus vieux, mon commentaire pourrait être sans objet)

  2. @Webmaster Code Promo : La date de publication de l’article est actuellement présente dans la marge de la page, dans la section Classement. La mise en page actuelle du site vise à exploiter l’ensemble de la page avec du contenu pertinent, contrairement à l’ensemble des sites web qui placent dans la marge du contenu sans intérêt pour le lecteur humain qui donc s’est habitué à ignorer totalement cette partie.

    Du coup, à l’avenir, je vais peut-être envisager de supprimer totalement cette marge, puisqu’elle paraît inutile de fait.

    Pour ce qui est d’Exalead, cela reste une solution marginale qui — je vais être franc — n’a aucune raison d’être sur le web, sinon pour faire la promotion de ses applications en entreprise. Bon, je suis peut-être un peu dur.

  3. (décidement, il va falloir que je me trouve un pseudo, « webmaster code promo », c’est pas top)

    Exalead: je trouvais leur outil vraiment différent… ceci dit, je doit bien avouer que je ne l’utilise (presque) jamais, a peine plus que msn ou yahoo. En fait, je l’utilise lorsqu’il y a plusieurs sens à une expression, pour éliminer les « faux positifs »…

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.