Étude sur le référencement naturel et l’actualité high tech

Téléphone portable Apple iPhoneLe PageRank qui a fait la gloire de Google repose sur le postulat que le contenu le plus pertinent et le plus légitime attire le plus de liens. Aussi, je me suis intéressé à la réalité de cette supposition appliquée à l’actualité high tech du moment, en l’occurrence le bilan de la première semaine des ventes de l’Apple iPhone par Orange en France sur la base du communiqué de presse initial publié par France Telecom.

Méthodologie

Pour identifier les articles de presse relatant cette information, je me suis tourné vers le service en ligne Google Actualités où j’ai d’abord lancé une recherche « orange iphone 30 » (les résultats varient dans le temps) :

iPhone et Orange dans Google Actualités

J’ai ensuite cliqué sur « 93 autres articles » affiché à ce moment-là sous le titre principal, et j’ai attéri sur une page de résultats regroupant 51 (!) articles connexes à l’une des actualités mises en avant.

Il m’a alors suffi d’ouvrir ces 51 pages de résultats pour comptabiliser les liens figurant au sein de la partie rédactionnelle des articles, y compris d’éventuelles sources, crédits photo. J’ai cependant exclu les liens automatiquement ajoutés par le site de type « articles connexes » ou « dernières nouvelles » figurant avant, après ou à côté des articles, ainsi que tous les autres liens de la page qui n’apparaissaient pas au sein du contenu rédactionnel principal. Les liens de navigation, ou encore les liens sponsorisés figurant après, avant ou à côté de l’article ne sont donc pas pris en compte.

Cette quête aux liens s’est faite le dimanche 12 décembre 2007 en début d’après-midi. Vous trouverez la liste des sites et des chiffres ici.

Observations

Sur les 51 pages relatant la même information :

  • 43,14 % (22 sites) publient des liens « en dur » au sein de l’article publié vers d’autres pages ;
  • 33,33 % (17) publient des liens internes, à savoir renvoyant vers d’autres pages (d’actualité ou non) du même site (il s’agit donc de liens auto-promotionnels) ;
  • 11,76 % (6) à peine publient des liens externes (à savoir vers des sites tiers au site publiant l’article d’actualité) ;
  • 1,96 % (1) publient des liens d’affiliation sous forme de liens « en dur » pris en compte par les moteurs de recherche, mais prohibés par ces derniers, visant à intéresser la rédaction aux ventes de l’iPhone ainsi mis en avant ;
  • 11,76 % (6) publient des liens d’affiliation sous forme de liens contextuels identifiables par le lecteur (sous condition qu’il y prête attention) et ne manipulant pas les moteurs de recherche (JavaScript).

Sur les 6 sites à publier des liens externes non commerciaux :

  • aucun ne fournit de lien vers Orange, ni France Telecom ;
  • aucun ne fournit de lien vers Apple, ni le iPhone ;
  • aucun ne fournit de lien vers le communiqué de presse officiel ;
  • aucun ne fournit de lien vers une dépêche d’agence de presse ayant publié l’information à l’origine de l’article publié ;
  • un site fournit un lien vers un téléphone concurrent de l’iPhone (sans pour autant placer de lien vers une page officielle ou non consacrée à l’iPhone).

Par ailleurs, deux des 51 sites ainsi identifiés sont des sites non pas d’actualité, mais des sites de référenceurs web qui cherchent manifestement à augmenter leur visibilité en reprenant des informations de sources tierces en prenant bien soin de ne montrer que des liens internes ou sponsorisés au sein des pages ainsi mises en avant. Comprenez donc : ils utilisent Google Actualités pour faire la promotion de leurs pages satellites, pourtant en principe prohibées par les moteurs de recherche, mais la pratique semble particulièrement systématique dans le domaine de l’actualité (c’est même le gagne-pain des agences de presse que de vendre un même article à plusieurs organes d’information).

Conclusion

En m’intéressant à l’actualité high tech sur la base d’un communiqué de presse à l’origine de cette information finalement très commerciale, j’ai essayé de m’assurer que les sites reprenant cette information, dont les sites high tech, maîtrisent suffisamment le web pour savoir insérer des liens au seins de leurs articles. Le but de cette étude vise bien à analyser les liens ainsi produits par cette annonce pour en comprendre l’impact sur le référencement naturel des marques Orange, iPhone et Apple.

Suite aux observations, il s’avère bien que les sites d’information maîtrisent les liens hypertextes qui caractérisent le web, puisque 43,14 % de ces sites les exploitent avec un impact sur le PageRank des pages ainsi citées au sein des articles publiés. D’ailleurs, ces sites d’information maîtrisent les liens tellement bien qu’il y a manifestement des conseignes au sein des rédactions pour promouvoir les liens internes. Cela se fait manifestement au détriment de la qualité de l’information, puisque personne ne cite les sources officielles — pourtant en accès libre — de l’information ainsi relayée, ou encore les acteurs relatifs à cette actualité qui disposent de sites web officiels et même de sections consacrées à cet événement.

Bref, en matière d’actualité, si Orange et Apple, avec le iPhone, ont gagné en notoriété, tout le pouvoir associé au PageRank est resté captif des sites d’information qui ont relayé l’information. En matière de référencement naturel (domaine privilégié de la SEO), seuls les sites d’information ont gagné en visibilité en étoffant les pages qui les composent et en consolidant le réseau de liens contextuels inter-pages internes à ces sites.

Comments

  1. Il me semble que Google commence a avoir conscience de ces problemes de liens vers la source manquants : en effet, sauf erreur de ma part, le concept de « fuite de PR » n’existe plus. Mieux : Google favoriserait les sites qui font des liens vers les sites reconnus, tels que Wikipedia ou autres…

    Enfin, pour les sites qui utilisent Google Actualite pour promouvoir leurs pages satellites, ce qui est le plus rageant, c’est que Google ne sait pas trop sur quel pied danser, car ces sites sont aussi bourres d’Adsense tres lucratifs!

  2. En effet, Julien, Google favorise les sites qui mettent des liens vers des pages réputées de contenu connexe. Ainsi, pour passer de la dixième page de résultat sur un mot-clé donné à la quatrième page, le plus simple est d’ajouter quelques liens au sein du texte de la page vers les trois premiers résultats de recherche Google sur ce mot-clé là. En revanche, monter plus haut sur des mots-clés concurrentiels nécessite surtout de multiplier des liens externes vers la page à promouvoir.

    Or, lorsque l’on se bat contre des concurrents qui n’ont qu’un contenu secondaire, qui ne citent aucun lien externe, mais disposent de liens partenaires puissants (cf. pies des pages des principaux sites web en termes d’audience), il devient très difficile de se démarquer sur le seul contenu et la citation de liens externes.

    En principe, Google pénalise dans ses résultats de recherche les pages de contenu secondaire. Mais là, nous parlons de Google Actualités où les résultats de recherche sont surtout liés à l’actualité, à savoir la date de publication et le sujet abordé, et non à la qualité des informations produites.

    En principe, Google pénalise les revenus des sites présentant essentiellement de la publicité, mais dans la pratique, cela ne suffit pas à convaincre les affiliés de Google AdSense à améliorer la qualité de leur contenu. Ils préfèrent au contraire le rendre peu pertinent en offrant peu de liens contextuels vers des sources ou pages externes spontannément. A la place, ils préfèrent s’arranger pour que les seuls liens connexes soient ceux du site lui-même ou, à défaut, des liens payants apparaissant dans les publicités.

    Bref, je crains que Google Actualités soit un service qui, en matière de résultats de recherche, ait besoin de s’améliorer. Pour ce qui est des sites, petits ou grands, qui y sont promus, il faudrait clairement que Google mette en avant les sites qui citent leurs sources et privilégie réellement les sources d’origine ou encore des sources de grande qualité, ce qui, aujourd’hui, ne semble pas vraiment le cas, malgré quelques efforts réalisés dans ce sens.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.