Comprendre le PageRank

Lien naturelLe PageRank (ou PR) a été mis à jour ce week-end. Il semble refléter l’état des liens entre les pages au 2 avril 2007, soit près de quatre semaines plus tôt. Aussi, tout site web ou page web (en réalité, le PageRank est rattaché aux pages web, et non aux sites web) créés après cette date affichent un PageRank nul ou indisponible. Notez que la mise à jour du PageRank entre les divers datacenters de Google prend généralement plusieurs jours durant lesquels le PageRank affiché par la Barre d’Outils Google, seul moyen officiel de le connaître, peut varier à la hausse ou à la baisse de 1, voire de 2 points avant de se stabiliser. Enfin, profitons de cette mise à jour pour découvrir le PageRank d’un peu plus près.

Définition du PageRank

Le PageRank est un indice créé par les fondateurs de Google et fourni par ce dernier. Le PageRank représente pour chaque page web la quantité et la notoriété des liens pointants vers celle-ci. Le PageRank est calculé par un algorithme récursif où chaque page transmet sa propre valeur de PageRank divisée par la quantité de liens sortants à l’ensemble des pages qu’elle référence.

L’indice PageRank varie de 0 à 10 et il semble être basé sur une échelle logarithmique. Cela implique que pour faire gagner un point de PageRank supplémentaire à une page web, il faut multiplier par 10 la quantité et la notoriété des pages web publiant un lien vers celle-ci. L’image suivante illustre bien la difficulté croissante de gagner chaque nouveau point de PageRank :

Notez bien que le PageRank ne représente ni la pertinence d’une page web, ni sa popularité en termes d’audience, mais un indice numérique concernant la quantité et la notoriété des pages référençant une page web donnée.

Enfin, on fait souvent référence au PageRank d’un site web. Il s’agit en fait d’un abus de langage pour désigner le PageRank de la page d’accueil du site.

Obtention du PageRank

Le PageRank peut être obtenu au moyen de la Barre d’Outils Google pour les navigateur Internet Explorer et Firefox et suite à l’activation de cette fonctionnalité. Cette barre d’outils calcule un identifiant unique à chaque page web à partir de son adresse (URL). Cet identifiant est alors soumis à Google qui renvoie alors le PageRank associé à cet identifiant, et par conséquent à cette page. Le PageRank est alors affiché dans le navigateur web. Notez que l’affichage du PageRank dans la barre d’outils nécessite une autorisation préalable de l’utilisateur. En effet, l’affichage du PageRank implique l’envoi des données de navigation de l’Internaute, il y va donc du respect de la vie privée de ce dernier.

Par ailleurs, certains services en ligne imitent ce fonctionnement à l’aide de scripts dédiés et permettent eux aussi de connaître le PageRank d’une page web.

Il faut cependant garder à l’esprit que le PageRank obtenu et publiquement accessible n’est pas une valeur calculée en temps-réel, mais une valeur calculée lors de la dernière mise à jour du PageRank. Or, les mises à jour du PageRank sont rares, il y en a une poignée chaque année, les dates des prochaines mises à jour n’étant jamais communiquées à l’avance. Une page affichant un PageRank de zéro n’est donc pas nécessairement une page sans notoriété, mais une page ne disposant pas de notoriété au moment de la dernière mise à jour du PageRank, qui a souvent eu lieu jusqu’à plusieurs mois avant la création de cette page web.

Référencement et PageRank

Le PageRank se voulant représentatif de la notoriété d’une page web, il est utilisé pour déterminer le positionnement d’une page web dans les pages de résultats (SERP) de Google ; des indices similaires sont utilisés dans les moteurs de recherche concurrents. Procéder à une campagne de référencement naturel consistant à multiplier la quantité et la notoriété des pages web référençant une page web à promouvoir est une stratégie pertinente pour améliorer le positionnement de cette page dans les résultats des moteurs de recherche.

Cependant, d’autres facteurs entrent aussi en ligne de compte, comme le titre et le contenu de la page web à référencer, ainsi que le contexte où apparaissent les liens vers cette page sur les pages web qui la référencent. Par conséquent, il est bon de ne pas se focaliser sur le PageRank seul lors d’une campagne de référencement.

A noter que les liens accompagnés de l’attribut rel= »nofollow », proposé aux blogueurs par Google, puis imposé sur les liens à caractère promotionnel, ne participent pas au calcul du PageRank. Divers outils permettent d’identifier aisément ces liens sur une page. Par ailleurs, en cas de déménagement d’une page, il est fortement recommandé de mettre en place une redirection à base de code statut HTTP 301 (changement d’adresse permanent), à la place d’une redirection 302 (changement d’adresse temporaire) ou toute autre solution (comme la redirection JavaScript notamment). C’est en effet le seul moyen sûr de rediriger ses visiteurs et de transmettre le PageRank sur la page destination (ce dernier ne sera cependant pas affiché sur la page destination avant la prochaine mise à jour du PageRank).

Conclusion

Le grand public ignore tout du PageRank. Ce dernier est d’autant moins connu qu’un Internaute doit installer la Barre d’Outils Google sur un navigateur Internet Explorer ou Firefox, et d’activer explicitement son utilisation. L’impact de l’affichage du PageRank n’a donc qu’une très faible incidence sur l’indice de confiance des visiteurs sur une page web.

Le PageRank n’en reste pas moins intéressant pour connaître l’évolution du référencement d’un site web ou d’un ensemble de pages web. Il est donc suivi de près par les webmasters et les responsables en SEO. En revanche, la rareté des mises à jour, l’absence de corrélation avec le trafic, ou encore sa relativement faible importance dans le positionnement des pages dans les résultats de recherche n’en font pas un outil suffisant pour juger de l’intérêt d’une page web. En effet, l’intérêt ou la pertinence d’une page web inclus d’autres facteurs que les liens entre les pages web.

Néanmoins, et bien que son impact soit limité dans les résultats de recherche des pages web, le PageRank n’en reste pas moins un facteur relativement aisément maîtrisable. Par conséquent, toute campagne de référencement web doit viser l’augmentation des liens vers les pages à promouvoir à partir de pages web de grande notoriété (tout en évitant le spamdexing), généralement identifiées par un PageRank important. Cependant, la stratégie de référencement ne doit pas se limiter à cette seule solution ; d’autres méthodes permettent en effet d’accroître l’audience d’une page ou d’un site web.

Crédit photo : Ronaldo Taveira

Comments

  1. Félicitations, très bon article "A priori, seule la version pour le navigateur Internet Explorer affiche le PageRank des pages visitées suite à l’activation de cette fonction" J'utilise la google toolbar pour FF et cela fonctionne très bien ;)

  2. Bonjour, Bravo pour cette synthèse… Je rejoins la remarque de LeGizz : la Google Toolbar pour FireFox permet aussi d'avoir l'affichage du PageRank… Il existe, aussi, (lorsqu'on ne veut pas installer la GG Toolbar), une extension "SearchStatus" qui permet de connaître le PageRank et autres…

  3. Martin Guillaume says:

    Bonjour ! Article très intéressant suite à cette dernière google dance.. mais moi aussi j'accroche sur votre insistance du « Internet Explorer» parce que la barre d'outils Google pour firefox est un produit officiel de google et il est invraisemblable que quelqu'un d'aussi bien documenté que vous soit passé à coté de cette information

  4. leGizz, Webmaster Toulouse et Guillaume, vous avez tous trois raison, à savoir que la Barre d'Outils Google intègre bel et bien l'affichage du PageRank autant pour Internet Explorer que pour Firefox. Notez bien que ce n'était pas le cas précédemment, et, faute d'un cache corrompu sous Firefox, je n'ai pu installer cette barre d'outils jusqu'à aujourd'hui pour vérifier sa disponibilité. Je viens de corriger l'article en conséquence.

  5. "Cependant, la stratégie de référencement ne doit pas se limiter à cette seule solution ; d’autres méthodes permettent en effet d’accroître l’audience d’une page ou d’un site web." Sera-ce l'objet du prochain article ? Celui-ci était très intéressant. Merci. 

  6. Philippe, ce blog traite notamment de référencement et par conséquent, il est tout à fait prévu, en effet, d'aborder les divers moyens d'améliorer l'audience d'une page web ou d'un site web.

    D'ailleurs, avant de s'intéresser aux liens inter-pages et inter-sites, ce que résume le PageRank, il est indispensable de s'intéresser au contenu des pages dont on souhaite améliorer le trafic. Il existe divers moyens techniques (notamment) qui permettent de le faire, et les connaître et appliquer améliore souvent très sensiblement le trafic d'un site. J'aurai l'occasion d'aborder ce type de sujet dans un proche avenir.

  7. Martin SEO MASTER says:

    @ Guillaume: Juste pour info on ne dit plus "google dance" mais "lexport du page rank dans la google toolbar"  Demandez si vous voulez plus amples renseignements… SEO master 

  8. Hello, fidèle lecteur mais intervenant peu, puis je me permettre de vous signaler que je viens de faire la traduction sur mon blog d'un texte que j'ai intitulé "Le pense-bête du référenceur".. Cordialement, Philippe

  9. Martin bernie_liege says:

    Vaste sujet qu’est l’Informatique. On peut être développeur, mais pas webmaster, d’où je me présente toujours comme débutant dans ce domaine.

    On est en 2010, qu’en est-il de la mise à jour du PageRank? Est-ce toujours aussi rare?

    Il parait qu’il y a eu encore des modifications depuis. Et puis, ces histoires de vol de PR.
    Hé! Certains veulent en vivre, et quand il s’agit d’oseille, certains sont prêt à tout.

    Comment se faire remarquer sur cette toile, comment se démarquer parmi six , sept milliard de sapiens, pithécanthropes, voire de néanderthaliens?
    Enfin, je ne peux m’empêcher de penser à Dutronc: Deux milliards de petits chinois, et moi, et moi, et moi! Dans mon bain, j’y pense et puis j’oublie, et moi, et moi, et moi…

    Bonne journée