De l’art de souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année et de nouvel an

La période des fêtes de fin d’année est une bonne période pour rafraîchir quelque peu les liens personnels et professionnels réguliers ou un peu anciens. Mais avant de faire des bourdes, mieux vaut réfléchir à ce que l’on fait.

Fêtes

Fête de Noël

Pour beaucoup, la fin d’année, c’est Noël. Or, beaucoup oublient qu’il s’agit d’une fête religieuse chrétienne, en l’occurrence la naissance du Christ qui, pour les Chrétiens, est Messie ou le fils de Dieu. Les cadeaux accompagnant cette fête sont distribués soit le soir de la veille de Noël, le 24 décembre, soit le matin du jour de Noël, le 25 décembre, soit la nuit entre ces deux jours selon les habitudes essentiellement familiales.

Notez par ailleurs que si tous les Chrétiens fêtent Noël le 25 décembre, cette date ne tombe pas le même jour suivant les religions chrétiennes. Si les Catholiques, par exemple, suivent le calendrier grégorien utilisé actuellement légalement en France et dans la plupart des pays du monde, certains Orthodoxes, quant à eux, suivent le calendrier julien, ce qui place Noël deux semaines plus tard, ce qui correspond au 7 janvier dans le calendrier grégorien.

Cela dit, de nombreuses familles fêtent Noël sans l’associer à une fête religieuse, y voyant un prétexte pour se rassembler en famille, entre générations. La tradition des cadeaux est également suivie elle aussi.

Par ailleurs, compte tenu de l’aspect événementiel des cadeaux, certains associent Noël à une fête païenne de la consommation, voire de la surconsommation. En conséquence, une Journée sans achat a été instaurée le dernier vendredi de novembre (pour l’Amérique du Nord) ou le dernier samedi de novembre (pour l’Europe). Cette journée correspondant au pic des achats dans l’année. La commémoration de cette journée vise à boycotter les achats ce jou-là.

Pour résumer, Noël est une journée qui n’est pas fêtée par tous du fait de leurs croyances religieuses ou de leurs convictions. Même si cette journée est fêtée, elle n’est pas toujours fêtée le même jour. En conclusion, il apparaît prudent de ne pas exprimer de vœux pour ce jour-là en tant que tel lorsqu’on ne connaît pas les croyances religieuses ou les convictions de son interlocuteur.

Fête de la Saint Sylvestre

La Saint Sylvestre correspond au 31 décembre et est une fête laïque devant commémorer la fin d’une année et fêter le début d’une nouvelle année calendaires. C’est une fête où l’on se rassemble essentiellement entre amis, parfois en famille. En principe, on ne se donne pas de cadeaux, mais les convives invités à une fête sont les bienvenus accompagnés de boissons, alcoolisés ou non, avec une préférence pour le Champagne.

Encore une fois, selon le calendrier retenu (grégorien ou julien), la Saint Sylvestre ne tombe pas le même jour.

Ne pas oublier que le nom de la Saint Sylvestre correspond à la fête d’un saint des religions chrétiennes, il s’agit donc là encore d’une référence religieuse qui n’est pas universelle.

Fête du Nouvel An

Le Nouvel An cou Jour de l’An orrespond au 1er janvier de chaque année. C’est en principe un jour chômé en Occident, ce qui permet de fêter la Saint Sylvestre de la veille jusqu’à pas d’heure.

Là encore, selon le calendrier retenu (grégorien ou julien), le Nouvel An ne tombe pas le même jour. Par ailleurs, le nouvel an chinois du calendrier chinois est fêté entre le 21 janvier et le 20 février (inclus) dans le calendrier grégorien (qui est aussi le calendrier légal en Chine et en France, ainsi que dans la plupart des pays du monde).

Vœux

Vœux de fin d’année

Compte tenu des préoccupations religieuses et familiales durant cette période, de nombreuses entreprises françaises dont l’activité économique n’est pas en relation avec cette période décident d’imposer une période de congés (congés payés ou RTT) à leurs salariés. En revanche, les entreprises dont l’activité économique est liée aux fêtes de fin d’année (commerçants, restaurateurs, etc.) augmentent leurs effectifs durant cette période.

Aussi, compte tenu de l’importance accordée aux fêtes de fin d’année en Occident, que ce soit sur le plan religieux, familial ou économique, il est de bon ton de souhaiter ses meilleurs vœux de fin d’année.

Attention tout de même à bien formuler ses vœux de manière spécifique à chaque interlocuteur (adapter à ses croyances religieuses ou convictions) et de respecter certaines dates. Cela n’est cependant possible que dans le cadre familial ou amical. Suivant les interlocuteurs, on choisira alors de souhaiter ou non Noël spécifiquement (interlocuteurs Chrétiens), en adaptant les dates des vœux (les Chrétiens orthodoxes suivant le calendrier julien étant décallés de deux semaines).

En France, les restrictions légales en matière de collecte d’informations personnelles par le biais de fichiers informatiques interdisent de noter les croyances religieuses et autres convictions de chacun. Aussi, il est de bon ton d’être plus générique.

Aussi, dans le cadre de relations professionnelles notamment (vœux à destination d’un client, d’un partenaire, d’un fournisseur ou encore d’un salarié ou d’un responsable), on optera pour des vœux de fin d’année formulés par exemple par les mots « Joyeuses fêtes de fin d’année », les termes « Noël » et « Saint Sylvestre » étant à proscrire. Ces vœux seront envoyés à partir du 1er décembre (calendrier grégorien, calendrier légal en France et dans la plupart des pays du monde) et avant le 25 décembre. De préférence, on préférera les expédier de sorte que ces vœux arrivent avant le départ en vacances des destinataires.

En d’autres termes, on souhaitera de « joyeuses fêtes de fin d’année » entre le 1er et le 15 décembre.

Vœux de nouvel an

Certains individus supersticieux considèrent que cela porte malheur de souhaiter une bonne année avant le début de celle-ci. Il est alors de bon ton d’attendre le 1er janvier avant de souhaiter la nouvelle année. Par ailleurs, il est commun de considérer que l’on se souhaite la nouvelle année durant le mois de janvier tout entier, et de préférence la première fois que l’on reprend contact en cette nouvelle année.

Le calendrier grégorien étant le calendrier légal de la plupart des pays du monde, on peut considérer que l’on peut souhaiter des vœux de nouvel an (par exemple par un simple « bonne année ») à partir du 1er janvier légal, sans tenir compte des considérations religieuses.

Éventuellement, on pourra spécialiser des vœux de nouvel an pour certains interlocuteurs, notamment certains orthodoxes appliquant le calendrier julien (on fêtera le nouvel an julien le 14 janvier du calendrier grégorien).

On pourra éventuellement aussi fêter le nouvel an du calendrier chinois (fêté entre le 21 janvier et le 20 février inclus), calendrier traditionnel et religieux chinois sans cours légal aujourd’hui, mais qui a une incidence dans le monde entier du fait notamment de l’astrologie chinoise qui lui est associée. En Occident, l’astrologie chinoise étant associée à la superstition plutôt qu’à une religion, il n’y a pas, a priori, de contre-indication concernant les vœux du nouvel an chinois.

En d’autres termes, on souhaitera une « bonne année » entre le 1er janvier et le 31 janvier, sans précipitation, mais aussi sans tarder, bref, à la première occasion venue.

Conclusion

Que ce soit à titre privé ou professionnel, il est de bon ton, en Occident, de souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année (à titre professionnel, cela n’est pas indispensable, mais bienvenu), ainsi qu’une bonne année (à titre professionnel, cela est vivement recommandé). Attention cependant à ne pas faire de faux pas en heurtant les sensibilités, cette période de fêtes rassemble autant des fêtes religieuses que laïques.

Comments

  1. Tout ça pour te dire : bonne année!

  2. Bon ben …. bonne année :-)

  3. à l’origine, la fête de Noël, était reliée aux « Saturnales », bien avant que d’être récupérée par l’église
    :D)
    le symbole était agricole et la fête durait trois semaines : l’objectif était de conjurer la dureté de l’hiver en mangeant à foison avant la période difficile sans récoltes
    les décorations dans les arbres, les boules, symbolisent les fruits
    : ))

  4. Très bonne synthèse du sujet.
    Merci à l’auteur de l’article.
    Certains ont besoin de se souvenir des origines,
    il faudrait remonter à la Genèse, ce qui est
    Tendancieux et difficilement vérifiable.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.