From the BlogSubscribe Now

TimeMachine : attention aux hacks non officiels

Icône de TimeMachine sous OS X

Apple TimeMachine

TimeMachine

Apple a révolutionné la sauvegarde avec son logiciel TimeMachine, intégré à son système d’exploitation OS X depuis Leopard. Le génie de ce logiciel ne vient pas tant de son concept, mais plutôt de la facilité d’utilisation, rendant la sauvegarde du disque dur local sur un disque dur externe, ainsi que la restauration, évidentes pour le commun des mortels.

Pour ceux qui l’ignorent, TimeMachine permet de sauvegarder un disque local sur un disque externe, et d’effectuer des restaurations à volonté, que cela soit par fichier, par dossier, par utilisateur ou par disque. Vous pouvez réinstaller un nouveau Mac avec une sauvegarde TimeMachine à l’identique, cookies et mots de passes des navigateurs y compris.

Pourtant, TimeMachine a plusieurs inconvénients : d’abord, il réclame un disque dur externe entier pour lui tout seul ; ensuite, hors TimeCapsule, vendu au prix fort, il ne supporte pas les disques durs réseaux.

Cependant, ces limitations sont purement logicielles. En réalité, des petits malins ont même trouvé des moyens de les court-circuiter en modifiant juste la configuration de TimeMachine ou du système d’exploitation.

Avantages des bidouilles TimeMachine

Vous trouverez donc sur le Net diverses astuces pour pouvoir effectuer une sauvegarde sur un disque dur partitionné. Avec le développement des disques SSD, l’espace disque du disque principal reste très limité, alors que les disques externes deviennent en comparaison gigantesques. Le partitionnement permet ainsi d’exploiter l’espace disque autrement inexploité pour d’autres fichiers.

De même, il existe des astuces permettant d’utiliser des disques réseau hors TimeCapsule, réduisant ainsi le coût de la sauvegarde, surtout si le disque devait en plus être partitionné.

Admettons-le, bidouiller une machine, c’est se l’approprier, en prendre le contrôle. On en tire la satisfaction grisante de ne pas se noyer dans la masse de fanboys Apple, tout en restant fidèle au crédo Think different, jadis emblématique de la marque.

Inconvénients des bidouilles TimeMachine

Toutefois, il y a de réels inconvénients à ces bidouilles. Et si ces inconvénients n’apparaissent pas tout de suite, ils n’en demeurent pas réels.

Habituellement, lorsque le disque de sauvegarde arrive à saturation, TimeMachine efface les données les plus anciennes au fur et à mesure. Les autres données étant cependant conservées. Toutefois, avec les bidouilles, ce comportement change. Une fois le disque de sauvegarde arrivé à saturation, l’utilisateur se voit offert deux options : cesser de procéder aux nouvelles sauvegardes, ou bien effacer l’intégralité des sauvegardes pour recommencer à zéro. Croisez donc les doigts pour que votre machine ne perde pas les données durant la nouvelle sauvegarde intégrale du système. Assurez-vous aussi de ne pas avoir besoin d’une ancienne version de l’un de vos fichiers.

Un autre défaut, plus rare encore, mais autrement plus gênant : le mécanisme de restauration devient autrement plus limité. Si vous pouvez toujours retrouver vos anciens fichiers dans la sauvegarde bidouillée, les choses se corsent lorsque vous souhaitez réinstaller votre système. En effet, l’Assistant d’installation ne reconnaîtra probablement pas votre sauvegarde TimeMachine bidouillée. Vous pourrez toutefois installer un système frais, et bidouiller ce qu’il vous convient en ligne de commande.

Conclusion

J’ai longtemps bidouillé les disques de sauvegarde de TimeMachine. Toutefois, avec le recul, je ne le referai plus. En effet, si j’effectue des sauvegardes de mon poste, c’est bien pour m’en servir en cas de perte partielle et totale des données. Or, d’expérience, j’ai constaté que les bidouilles de TimeMachine s’avéraient peu pérennes, et remettaient directement en question la survie des données sauvegardées au-delà des données originales.

Et vous, avez-vous une expérience TimeMachine à partager ? Quels sont vos conseils en la matière ?

Comments

  1. Ce que je pense c’est que s’il y a bien une chose à ne pas bidouiller c’est bien le système de sauvegarde, si ca ne fonctionne plus le jour où on en a besoin, c’est le drame…

  2. Que pensez des NAS qui proposent un partage « Time Machine » reconnu comme tel, avec gestion de quota ?

    Mon seul problème avec cette solution, c’est la mise en veille de mon laptop pendant un backup.. Au réveil, le mac décide que la sauvegarde est corrompue et demande à tout reprendre depuis le début. Qui a déjà vu ce comportement (la dernière recherche que j’ai faite sur le sujet a fait chou blanc) ?

Speak Your Mind

*