Plan de carrière

Des euros par milliersJe viens de recevoir de l’ANPE une offre d’emploi à laquelle je me devais de réagir sous peine d’être radié de la liste des demandeurs d’emploi. L’offre proposée est un poste de webmaster devant s’occuper d’un site web dans son intégralité. Un DUT ou BTS (BAC +2) en informatique, ainsi qu’une expérience préalable de deux ans sont exigés. En contrepartie, un salaire de 1.250 € bruts mensuels est proposé.

J’ai halluciné, en découvrant le salaire proposé. Même en 1996, à mon tout premier poste, j’avais un salaire de débutant très sensiblement supérieur. Je m’étonne même que quiconque puisse espérer embaucher un informaticien compétent à ce tarif, voire un informaticien tout court…

Cela étant, puisque je devais motiver le rejet de l’offre, ma réponse a été la suivante :

L’offre proposée propose un salaire plus de 50 % inférieur à mon dernier salaire. Par ailleurs, elle ne correspond pas à ma recherche de Directeur Technique ou Chef de projet.

Ce n’est pas le premier poste sans rapport avec ma recherche que l’ANPE me propose. C’est cependant la proposition la plus ridicule que l’ANPE m’ait faite jusque-là…

D’ailleurs, jusqu’à récemment, j’étais quelque peu hésitant : dois-je intégrer une société existante, ou bien ai-je envie de monter ma propre société ? L’avantage d’intégrer une équipe existante est de profiter de la structure déjà mise en place pour se concentrer sur la réalisation des projets sans se soucier des problématiques autres qui ne concernent pas directement les projets entrepris. L’inconvénient est cependant de devoir se conformer à certaines règles que l’on peut trouver inefficaces, voire contre-productives, ce qui arrive malheureusement parfois dans certaines sociétés, faute de cadres dirrigeants compétents. L’avantage de créer sa propre structure, c’est la liberté que cette situation offre, autant dans le choix des projets que dans celui des méthodes. Néanmoins, la contre-partie de cette liberté est une responsabilisation très largement supérieure, le chef d’entreprise devant tenir compte de paramètres liés à l’entreprise, en plus des paramètres spécifiques à chacun des projets qu’elle réalise.

Désormais, j’ai choisi : je veux de nouveau monter ma propre boîte. Certes, cela implique des incertitudes liées au marché, mais je souhaite justement profiter de certains marchés niches ou en cours de développement que je ne pourrais aborder dans une entreprise ayant une clientèle déjà fidélisée et ne souhaitant pas prendre de risques à conquérir de nouveaux marchés. C’est un pari risqué, mais que je m’en voudrais de ne pas prendre, de ne pas me relancer de nouveau dans l’aventure entrepreneuriale.

L’idée de la société reste assez simple, puisqu’il s’agirait de développer et d’éditer des applications multimédia en rapport avec le web. L’idée est donc non pas de créer des sites web, mais de créer des applications web. Je compte par ailleurs mettre à profit mon expérience des jeux vidéo et de la blogosphère pour apporter des solutions originales qui susciteront l’intérêt d’Internautes qui seront prêts à payer pour les utiliser.

Speak Your Mind

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.